Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique

Catalogue d'exploitation

Version Impression
MAI 1968 PAR LES AMIS DE LA MAISON DU PEUPLE DE PIERREFITTE-SUR-SEINE
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1968
    • Coloration
    • Couleur
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:11:00
    • Réalisateur
    • Pierre POTEL
    • Format original
    • Film 16 mm
  • Ce court-métrage, tourné pendant et après Mai 68, en montre quelques aspects à Pierrefitte-sur-Seine, en banlieue parisienne. Le film s'ouvre sur un plan d'ensemble de la façade l'hôtel de ville de Pierrefitte sur laquelle une banderole a été accrochée : « Les élus communistes au service des travailleurs en grève ».
    Une séquence présente ensuite différents lieux en grève : la gare de la ville est fermée et plus aucun train ne circule. Des plans donnent successivement à voir des usines en grève occupées par les travailleurs, parmi lesquelles Lincrusta-Nuyts-Novembal à Pierrefitte ou la SNCMS à Stains. A chaque fois, des banderoles ou des pancartes signalent la grève. Une affiche annonce une projection du film la Grève d'Eisenstein organisée par les Amis de la Maison du peuple de Pierrefitte. Au sommet d'une usine flotte un drapeau rouge. Au club des jeunes, ouvert tous les jours, les jeunes font une partie de volley-ball.
    Le film consacre une séquence à la pénurie d'essence. Dans différentes stations (dont Shell et Esso), les voitures font la queue pour tenter de se réapprovisionner. Certains conducteurs sont obligés de pousser leur voiture pour la faire avancer.
    La dernière partie du film porte sur les élections législatives de juin 1968. Plusieurs plans montrent des affiches du PCF ou des Unes de journaux communistes, d’autres montrent les panneaux d'affichage présentant les différents candidats : Etienne Fajon pour le PCF, Henri Bonneville pour l'Union de défense de la République, Daniel Mignot pour le PSU, Gilbert Bonnemaison pour la Fédération de la gauche démocratique et socialiste, Jacques Pèze pour Démocratie.
    Dans plusieurs bureaux de vote, le film montre des hommes et des femmes en train de voter.

    Mai 1968 est un témoignage des grèves de Mai à Pierrefitte-sur-Seine, où les occupations d'usine ont été nombreuses.
    Politiquement, Pierrefitte-sur-Seine a été très marquée par son orientation communiste : municipalité communiste, la ville a été dirigée par Roger Fréville de 1945 à 1970 ; en outre, devenue commune de Seine-Saint-Denis lors du redécoupage administratif de 1967, elle a eu pour député Etienne Fajon jusqu'en 1978.
    La dernière partie du film évoque les élections législatives de la fin juin 1968 qui se sont déroulées après que le Général de Gaulle a décidé de dissoudre l'Assemblée. A l'échelle nationale, ces élections ont été largement remportées par l'Union pour la défense de la République, structure ad hoc créée par les Gaullistes. Dans la foulée de Mai 68, ces élections ont été l'occasion pour la droite de rassembler les électeurs sur le thème du « retour à l'ordre ».
    Dans le département de Seine-Saint-Denis, Etienne Fajon a néanmoins été réélu.

    Ce film amateur a été tourné à l'initiative de l'association des Amis de la Maison du peuple de Pierrefitte. Cette structure, créée en 1951 et active jusqu'en 1995, gérait la Maison du peuple, construite par les ouvriers de Pierrefitte. Dédiée à l'éducation populaire, l'association proposait différentes activités, parmi lesquelles, dès le début des années 1960, un ciné-club mensuel. « Mai 1968 » mentionne d’ailleurs la projection de la Grève (Sergei Eisenstein, 1925). Vers 1962, l'achat d'une caméra 16 mm Pathé Webo permet de lancer un « caméra club ». Plusieurs films sont réalisés dans ce cadre, essentiellement consacrés à la vie locale. Ce sont ces cinéastes amateurs, dont faisait partie Pierre Potel (né en 1951), alors lycéen, qui ont réalisé Mai 1968. Le film a été sonorisé avec un commentaire enregistré sur magnétophone. Mai 1968 a été diffusé à Pierrefitte-sur-Seine grâce à plusieurs copies du film.

    Lieux : Pierrefitte-sur-Seine, Stains, Seine-Saint-Denis
    Réalisation : collectif, dont Pierre Potel
    Production : les Amis de la Maison du peuple
    Carton : « les Amis de la Maison du peuple, centre culturel d'éducation populaire affilié à la Ligue de l'enseignement et de l'éducation permanente vous présentent »

    Mots clés :
    Pierrefitte-sur-Seine, Seine-Saint-Denis, banlieue rouge, banlieue parisienne
    Maison du peuple, éducation populaire
    Mai 68, grève, gréviste, ouvrier, travailleur, occupation
    Volley-ball, ciné-club
    Essence, pénurie, pompe à essence, station essence,
    Elections législatives


    Lieux de consultation : Ciné-Archives, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, Forum des images
  • Banlieues rouges, « communisme municipal » - Conflits sociaux, conflits d'entreprises - Elections, campagnes électorales - Grèves - Mai 68 - Organisations de jeunesse - Sport
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterInstagramYoutubeLinkedIn

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite