Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique

recherche avancée

Version Impression
PARIS 1937, L'EXPOSITION INTERNATIONALE DES ARTS ET DES TECHNIQUES
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1937
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:21:00
    • Réalisateur
    • ANONYME
    • Format original
    • Film 35 mm
  • Présentation (touristique et idéologique) de l'Exposition Universelle à Paris du 25 mai au 25 novembre 1937.
    Au travers de la description soignée des très nombreux pavillons nationaux et de l'ensemble de l'Exposition, ce film est une évocation du contexte international et une présentation de certaines des positions du Parti communiste sous le Front populaire. La menace allemande est symbolisée par l'aigle germanique qui surmonte les pavillons des nations alliées : Portugal, Yougoslavie, Autriche, Roumanie, Pologne, Hongrie, Japon. Le commentaire brocarde également le pavillon italien et sa statue - un empereur romain - qui devait à l'origine représenter Mussolini.
    Du côté des «nations démocratiques», on relève une critique de la politique anglaise, un éloge discret de la nouvelle politique européenne de Roosevelt, un soutien au gouvernement Tchèque et une allusion flatteuse à la politique du Vatican (la croix du Vatican, selon le commentaire, « Salue de loin la tour de la paix »).
    Le pavillon de la Belgique est présenté comme une réussite. La séquence sur le pavillon espagnol, Pavillon de lutte et de combat - affiches de soldats républicains, photos de femmes et d'enfants victimes de la guerre, signature gravée de Picasso... - permet de dénoncer l'«intervention à sens unique » .
    Le long traitement du pavillon soviétique est le prétexte à un panégyrique du gouvernement soviétique et à un éloge de ses dirigeants. Portraits de Marx, Engels, Lénine et Staline ; photos, sculptures et peintures (réalistes socialistes) de Lénine et Staline ; maquettes de voiture, d'hydroglisseurs, de locomotives, de brise-glace et d'avions... « Qui est contre l'URSS est pour la Guerre » (...) « Qui est contre l'URSS est contre le progrès humain » .
    Après cette séquence consacrée aux pavillons nationaux, Paris 1937 montre, au pied de la Tour Eiffel, quelques plans d'un espace visiblement réservé à la publicité (marque Buitoni, Lesieur...). Le petit train conduit au Centre des métiers (pavillons de l'élégance et du Bois français...) et au quai de Tokyo (Musées d'Art Moderne).
    Au centre du Village Français, se situent de nombreuses attractions (tour en dromadaire, exhibition de boas, manèges...). Le Centre régional de France, exalte, lui, les arts et les cuisines du terroir. (Plans, entre autres, sur un bateau immatriculé à Concarneau, des reproductions d'une chapelle bretonne et des châteaux de la Loire, les pavillons de la Champagne et de la Picardie, des jeunes femmes en coiffe de Savoie et en coiffe bretonne...).
    Paris 1937 s'achève par une séquence sur le Centre des Colonies (reproduction d'un souk marocain et du temple d'Ankhor...), par des scènes enfantines prises au sein de la garderie de l'Exposition, et des images des jeux d'eau et de lumière (illuminations nocturnes et feux d'artifices).

    Si Paris 1937, présente, sans le nommer, certaines des positions du Parti communiste français, ce film est également une défense élogieuse, face à ses détracteurs, de l'Exposition Universelle, elle-même montrée comme « le vrai visage de la France du Front Populaire » .

    Générique : « Les films populaires présentent »
    Musique : Henri Sauveplane
    Commentaire dit par: Jean Paul Dreyfus (le Chanois) .
    Lieux et monuments : Paris (Exposition Universelle de 1937)


    Lieux de consultation : Ciné-Archives, Archives Françaises du Film, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, Forum des images.
  • tc intc outduréedescriptionmots clés
    00:02:00:0000:02:26:0000:00:26:001. Plan général et pavillons nazi et alliés. Générique. Titre : Paris 1937/ Exposition internationale des arts et techniques sur fond noir et musique ambiance.  
    00:02:26:0100:03:05:0000:00:38:24Une main ouvre des corbeilles d'où surgissent des nuées de pigeons qui prennent leur envol. En off, d'un train circulant sur un viaduc, de gros plan sur des bagages et d'une femme manipulant des billets de banque dans un porte-monnaie, des voix masculines et féminines énoncent "Paris" et expliquent qu'elles se rendent à l'exposition, dans diverses langues. Paris (75)
    00:03:05:0100:03:45:0000:00:39:24Panorama en plan rapproché sur une reproduction de la tour de Pise décorée d'un immense "Paix", accompagné d'un commentaire humoristique et goailleur : "pour un gâteau, c'est un gâteau".  
    00:03:45:0100:04:17:0000:00:31:24Sur divers plan d'ensemble du Trocadéro, ses escaliers et fontaines, de la tour Eiffel, le commentaire note que l'exposition a "eu ses dénigreurs, ses saboteurs". Il présente l'évènement comme résultat du travail des ouvriers, artistes français qui montrent "aux étrangers le vrai visage de la France. Un visage clair, libre". Le mot libre est apposé à un emblème de la C.G.T suivi d'un gros plan d'une façade d'un siège du syndicat (lieu?) Confédération Générale du Travail
    00:04:17:0100:05:04:0000:00:46:24Séquence consacrée au pavillon allemand. Panorama sur l'immeuble surplombé de l'aigle impérial "prêt à s'abattre sur une proie". Gros plan du drapeau nazi. Les images illustrent le commentaire évoquant "l'aigle dont l'ombre cherche à s'étendre sur les pavillons voisins dont les régimes autoritaires ont subi ces derniers temps, l'influence nazie de l'axe Berlin-Rome". Tandis que la caméra montre leur pavillon, la voix off cite : le Portugal, la Yougoslavie, l'Autriche, la Roumanie, le Japon". Une musique rythmée et colorée accompagne l'énumération.  
    00:05:04:0100:05:45:0000:00:40:24Gros plan sur une pancarte indiquant que la "terrasse du pavillon du Japon propose une choucroute garnie" : premier effet de l'accord Germano-Nippon dit la voix off. L'énumération des noms des pays sous le joug nazi se poursuit : Pologne, Hongrie. Panorama en plongée de l'ensemble de l'exposition puis arrêt sur un Gros plan du pavillon italien. Le commentaire note qu'il est "orné d'une statue géante de Monsieur Mussolini, tout nu sur un cheval". Le commentaire ironique indique que les architectes ont remplacé la tête de Mussolini "par celle plus anonyme d'un empereur romain". Plan rapproché sur la statue. Lieux : Paris / Tour Eiffel / Trocadéro / Tour de Pise Personnes évoquées : MUSSOLINI (Bénito) Organisation : C.G.T. descripteurs : envolée d'oiseaux / Tour de Pise / syndicat / axe Berlin-Rome / nazisme / accord Germano-Nippon / architecture / Art plastique et graphique / drapeau nazi / aigle impérial / emblème Paris (75)
    00:05:45:0100:06:12:0000:00:26:242. Les Nations démocratiques Plan rapproché sur la reproduction de la statue de la liberté ouvre la séquence sur "les nations démocratiques". La caméra visite la GB tandis que la voix off espère "que la politique anglaise puisse se modeler sur les lignes droites de son pavillon". Un Travelling montre le pavillon du Canada.  
    00:06:12:0100:06:26:0000:00:13:24Séquence consacrée à la présence des États-Unis. Une participation que le commentaire juge symbolique de la nouvelle politique européenne du président Roosevelt.  
    00:06:26:0100:06:56:0000:00:29:24Évocation de la jeune république Tchécoslovaque dont "l'existence est menacée par de puissants voisins". Puis Plan fixe sur une déclaration pacifiste de la Suède suivi d'un commentaire louangeur sur le pavillon de la Belgique "aussi réussi pour l'architecture extérieure que pour la décoration extérieure, possède un caractère d'élégance originale et mesurée". La caméra montre divers plans du bâtiment.  
    00:06:56:0100:08:21:0000:01:24:24Courts plans rapprochés et gros plan du pavillon norvégien puis évocation des pavillons du (Vatican) puis de la Grèce, de l'Argentine, de l'Uruguay, du Danemark, de Finlande, des pays Baltes, de l'Égypte symboliser par une statue de déesse. La caméra s'attarde également sur le pavillon de la Palestine, celui du Grand Duché du Luxembourg, de la principauté de Monaco  
    00:08:21:0100:09:10:0000:00:48:24La séquence consacrée au pavillon espagnol : Sur des bancs-titres d'affiches montrant des soldats républicains, des femmes et d'enfants victimes de la guerre, des fresques et des slogans, une signature de Pablo Picasso, une sculpture, donne l'occasion au commentaire de dénoncer l'agression contre la République. La séquence s'achève sur un gros plan du drapeau espagnol flottant au vent. Contexte : GUERRE D'ESPAGNE Personnes évoquées : ROOSEVELT (Franklin Delano) / PICASSO (Pablo) descripteurs: statue de la liberté / politique extérieure / architecture / église catholique / art plastique et graphique / drapeau pacifisme / emblème Picasso Pablo
    00:09:10:0100:09:50:0000:00:39:243. L'URSS à l'Exposition. Après quelques plan d'ensemble de l'exposition et présenté en off, comme le rempart au nazisme, s'ouvre une longue séquence, relative au pavillon soviétique. Plan rapproché d'une statue mettant en scène un couple hissant une faucille et un marteau. La statue immense trône au sommet du pavillon. Accompagné par des musiques interprétées par les chœurs de l'armée rouge, le commentaire épelle les lettres de l'U.R.S.S. puis déclare qu'elles sont le symbole " d'une jeunesse libre qui n'a jamais connu l'exploitation de l'homme par l'homme, qui lutte pour le progrès humain". Plan rapproché sur une série de fresques sculptées. Le commentaire loue ensuite la capacité de l'Union soviétique à se saisir de la modernité.  
    00:09:50:0100:10:37:0000:00:46:24Divers plans de Lénine - tête sculptée, bancs-titres de photos du leader haranguant la foule, sculpture de Lénine mort - puis succession de tableaux "réalistes socialistes".  
    00:10:37:0100:10:54:0000:00:16:24Divers plans de Staline : statue, bancs-titres de photos, lors d'une réunion puis de nouveaux série de tableaux.  
    00:10:54:0100:11:36:0000:00:41:24L'éloge de l'U.R.S.S. se poursuit par une démonstration de ses réalisations techniques : tracteurs, de machines-outils, d'un train miniature, de maquettes d'avion.  
    00:11:36:0100:12:43:0000:01:06:24La voix off, présente l'Union Soviétique comme garante de la "sécurité collective" et affirme : "qui est contre l'U.R.S.S. est pour la guerre". Le propos est illustré par une maquette d'avion militaire, un tracé de lignes aériennes sur un planisphère. Suit une démonstration d'envol d'un parachute miniature et de maquettes de bateaux et d'objets divers notamment des statuettes évoquant les régions soviétiques. Le thème de la chanson (Plaine, O ma plaine - rechercher le titre, interprété par les chœurs de l'armée rouge) accompagne la démonstration.  
    00:12:43:0100:12:53:0000:00:09:24Sur une reproduction-miniature d'une tour (hôtel moscovite genre russia) le commentaire déclame : "qui est contre l'U.R.S.S. est contre le progrès humain". Le plan est suivi du banc-titre de portraits de Marx, Engels, Lénine et Staline puis d'une stèle associant Lénine et Staline.  
    00:12:53:0100:13:08:0000:00:14:24Gros plan sur les pages tournées de l'ouvrage de la constitution de l'U.R.S.S. avec en préface les portraits de Staline et Lénine, suivi de l'emblème soviétique. Banc-titre d'une citation de Lénine relative à la Paix. Personnes évoquées : LÉNINE / STALINE (Joseph) / MARX (Karl) / ENGELS (Friedrich) descripteurs : faucille et marteau / Art plastique et graphique / réalisme socialiste / capitalisme / progrès / machines-outils / paix / Constitution / U.R.S.S. 
    00:13:08:0100:13:48:0000:00:39:244. Les attractions et la France. Plans subjectifs. La caméra traverse le pont d'Iéna "élargi pour la circonstance" précise la voix off qui propose de prendre la direction de la Tour Eiffel. Plan d'ensemble des abords du monument et de la foule des visiteurs de l'exposition. Passage d'un petit train. Le commentaire décrit longuement la Tour Eiffel "qui a enterré beaucoup de ceux qui avaient lors de sa construction avaient prédit sa chute avant trois mois. Il en sera sans doute de même pour les critiques zélés à la solde de l'étranger qui ont voulu défiguré le vrai visage de l'exposition de 1937". Plongée sur le champ de Mars et divers plans de la Tour Eiffel. Série de plans tournés à partir de l'ascenseur, lors de sa descente  
    00:13:48:0100:14:07:0000:00:18:24Rapide panorama sur un immense mur publicitaire ou apparaissent les marques : Buitoni, Lesieur.  
    00:14:07:0100:14:33:0000:00:25:24La séquence consacrée au centre des métiers s'ouvre sur une fresque sculptée. Un rapide mouvement de caméra offre un plan d'ensemble du pavillon. Un panonceau filmé en gros plan annonce l'entrée "verrerie et céramique" tandis que la voix off indique "qu'ici sont groupés les plus beaux ouvrages des artisans et artistes français". un rapide balayage des œuvres accompagne une énumération des métiers de la corporation.  
    00:14:33:0100:15:08:0000:00:34:24L'indication : "théâtre d'essai/décors et costumes de théâtre " sur un mur blanc permet à la voix off d'évoquer la culture "en bonne place" à l'exposition. Une succession de plan rapproché sur les entrées ou façades des "pavillon de l'élégance", "du bois français" offre une vision des réalisations architecturales.  
    00:15:08:0100:16:03:0000:00:54:24La caméra a maintenant rejoint le quai de Tokyo s'élève les "deux musées d'Art Moderne qui sont une acquisition définitive de la ville de Paris". Plans des expositions accueillies et nombreux plans rapprochés sur des statues et fresques.  
    00:16:03:0100:17:31:0000:01:27:24Visite du centre des attractions : nombreux manèges et promenade à dos de chameau. Saut en parachute et promenade dans des sortes de "paniers aériens". Sur une petite scène, un homme présente un serpent tandis qu'à ses côtés danse un Indien.  
    00:17:31:0100:17:39:0000:00:07:24Le commentaire se fait morose pour évoquer la Seine " le fleuve habitué aux gris plus voilés des pierres parisiennes et au mazout des péniches". Plan rapproché du Yachting et plan d'ensemble du fleuve, des rives conduisent le narrateur "au centre régional où toutes les provinces de France ont réuni les produits de l'art et de la cuisine du terroir". Une chanson (?) interprétée par une femme (?) accompagne la découverte des régions et produits : Alsace, cidre, champagne, Flandre, Picardie, Savoie, les vins : Monbazillac, Bourgogne.  
    00:17:39:0100:17:59:0000:00:19:24Inscription sur un mur blanc "ici on vend à boire et à manger". Un groupe de bretons et bretonnes discutent sur le pas-de-porte du bar "Malvoc'h". Suit un plan d'ensemble de la façade de l'auberge Basque.  
    00:17:59:0100:21:07:0000:03:07:24"Sans prétendre à l'ampleur de l'exposition coloniale" annonce le commentaire, le centre des colonies réunies " les pavillons toutes les possessions qui constituent la France d'Outre-mer". Des habitations : tentes du désert, cases africaines sont reconstituées de même qu'un souk marocain et du temple d'Ankhor.  
    00:21:07:0100:21:53:0000:00:45:24Évocation de la crèche du personnel de l'exposition. Enfants attablés avec une puéricultrice. Aire de jeux et gros plan sur les visages et groupes d'enfants.  
    00:21:53:0100:22:45:0000:00:51:24Vue de l'exposition la nuit : décoration lumineuse. Fontaines illuminées et feux d'artifice. Contexte : EXPOSITION UNIVERSELLE Lieux : Paris / Pont d'Iéna / Tour Eiffel descripteurs : COMMUNICATION / métier / artisan / Seine / théâtre / Tour Eiffel / crèche / jeu / manège / feu d'artifice / chameau / Yachting / patrimoine / colonialisme 
  • Coiffe - Confédération Générale du Travail - Engels Friedrich - Foire exposition - Front populaire - Guerre d'Espagne, lutte anti-franquiste - Halte garderie - Le Chanois Jean-Paul - Lénine (Vladimir Ilitch Oulianov) - Maquette - Paris (75) - Peinture – dessin : nom propre - Photographie - Picasso Pablo - Publicité - Sculpture - Soldat - Souk - Staline Joseph - Temple - Union des Républiques Socialistes Soviétiques
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterInstagramYoutubeLinkedIn

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite