ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
Imprimer
ROBERT JACKSON ACCUSE
  • ROBERT JACKSON ACCUSE
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1967
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:10:00
    • Réalisateur
    • Richard COHN-VOSSEN
    • Format original
    • Film 35 mm
  • Production de la DEFA : mise en parallèle du procès de Nuremberg et des exactions commises par les américains au Vietnam

    Une voix off américaine prononce la sentence (la peine de mort par pendaison) de trois personnes (dont deux lieutenants). Une voix off allemande commente chaque sentence.
    Deux condamnés à mort nazis sont amenés par des soldats HP sur l'estrade où ils vont être exécutés, tandis que la même voix off américaine prononce deux autres sentences similaires. Les deux soldats sont pendus.
    Sigle en gros plan de « International ?- Militar-Gerichtshof-Nurnberg ».
    Voix off allemande présente Robert Jackson, procureur général américain au procès de Nuremberg (photo de de RJ au procès de Nuremberg)
    Voix off de Robert Jackson (?) qui ouvre le procès de Nuremberg et mesure la responsabilité qui pèse sur ce premier tribunal international pour juger des crimes nazis.
    Simultanément dans un studio, un homme se lève sur fond d'une photo grandeur nature de la salle d'audience de Nuremberg. Il se tourne face caméra puis s'écarte : la photo s'ouvre en deux derrière lui, comme un rideau, et laisse place à une photo de jeunes vietnamiens allongés.
    Une sirène d'alerte retentit.
    Des vietnamiens courent s'abriter au son. Mères et bébés se cachent.
    Montage parallèle entre les vietnamiens au sol, des soldats et civils qui guettent le ciel et un pilote américain qui s'apprête à larguer des bombes.
    Au son criard et dérangeant d'un orgue, largage de bombes d'un avion, impacts des bombes, champignons de fumée en chaîne. Des vietnamien s'enfuient à travers une fumée épaisse.
    La voix allemande reprend sur les images de vietnamiens courant à travers la fumée avec des enfants dans les bras ou transportant des blessés. Un homme sur ses béquilles et un autre, qui porte un enfant à cheval sur son dos, traversent la nasse
    Photos d'enfants et de femmes blessés, éplorées dans un endroit dévasté, suivie d'une photo de deux pilotes américains portant des lunettes noires.
    Des GI'S attaquent un village dans la forêt, ils font sortir les gens de leurs abris. Photos de corps mutilés, d'enfants grièvement blessés, de deux GI's tirant un corps au bout d'une corde.
    Plans de vietcongs et plans de vietnamiens morts, à même le sol.
    Images de gens morts, blessés, terrorisés. Puis de GI'S mangeant avec appétit dans leur gamelle. Photos d'enfants grièvement blessés, et soignés.
    Sur des plans de tombes vietnamiennes sommaires, et d'un enterrement collectif, la voix off de Robert Jackson poursuit sa condamnation des crimes nazis, affirmant que de tels crimes sont contraire à l'humanité et ne devraient pas être répétés.
    Chants paisibles d'enfants sur des photos d'enfants en gros plan.
    Le rideau se referme et le présentateur allemand revient se placer devant la photo de la salle d'audience de Nuremberg (Speach ? À traduire).
    Apparition en surtitre : « Originaltext : USA-Hauptankläger Robert Jackson Am 21.11.1945 vor dem Nürnberg tribunal ».
    La caméra se rapproche du commentateur. il finit sans doute de comparer la portée de l'accusation prononcée au tribunal de Nuremberg par RJ et celle dont les américains se rendent eux-mêmes coupables en faisant la guerre au Vietnam.

    Langue anglaise et allemande

    Générique Eine produktion des DEFA Studios für Wochenschau und Dokumentarfilme
    Arbeitsgruppe Karl Gass
    Regie : Richard Cohn-Vossen
    Contexte : Guerre du Vietnam
    Lieux : Vietnam, Nuremberg (procès)
  • 1955-1975 Guerre du Vietnam - Allemagne - Vietnam