Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
Agenda
Version Impression
      • Diffusion Culturelle

      • Projection de "Portugal, 25 avril 1974" (Jacques Comets, Unicité, 1974)

          • A la Contemporaine (Nanterre, 92) le 17 janvier 2024
          • Lors d’un “marathon filmique” de plusieurs heures, sur le campus de Nanterre, La contemporaine propose de découvrir ou de re-découvrir certains de ces courts et moyens métrages qui ont foisonné au début des années 1970. En présence de Philippe Artières et Franck Veyron, commissaires de l'exposition.

             

            LUTTER-FILMER. CINEMA MILITANT (1970-1974)
            PROJECTIONS GRATUITES


            Dans les « années 68 », le cinéma redevient pour les militants une arme contre l’oppression, la domination et l’intolérable. On filme les ouvriers à l’usine, les travailleurs immigrés en grève, les prisonniers en révolte, les femmes en lutte. La caméra dénonce autant qu’elle documente. 50 ans plus tard, ces films témoignent d’un certain rapport aux images, d’une attention particulière à l’actualité.
            La contemporaine vous invite à en découvrir ou redécouvrir quelques-uns — manière de parcourir le monde militant d’années de riposte(s), pendant lesquelles la Révolution restait un horizon mais où la volonté de « changer la vie » passait aussi par des foyers de mobilisations locales, et des modes d’action, dont les échos contemporains sont nombreux. Une mémoire vivante des luttes qui participe d’une histoire du présent.

            13h. Avec le sang des autres / Bruno Muel (Groupe Medvedkine) / 1974 / 52’ — Descente aux enfers. La chaîne chez Peugeot. Son direct et image simple, assourdissante image. C’est là l’essentiel de l’empire Peugeot : l’exploitation à outrance du travail humain ; et en dehors, cela continue. Ville, magasins, supermarchés, bus, distractions, vacances, logement, la ville elle-même : horizon Peugeot. On parcourt le circuit, tout est ramené à la famille Peugeot…

            14h30. George Jackson’s Funeral / 1971 / 7’ — Oakland, Californie, 28 août 1971. L’enterrement de George Jackson, figure du parti des Black Panther, abattu par des gardiens le 21 août dans la cour de la prison de San Quentin. Sa mort fut un des éléments déclencheurs de la mutinerie de la prison d'Attica (septembre 1971).

            Dossier Peñarroya : les deux visages du trust / Daniel Anselme, Dominique Dubosc (Les Cahiers de mai) / 1972 / 18’ — Janvier 1972. Les trois usines d’affinage du trust Peñarroya (second producteur mondial de plomb) se préparent à une grève commune pour le 6 février. Le film prend place dans une sorte de front de lutte, à côté d’autres moyens d’action, pour remplir un rôle strictement déterminé, « en fonction » de la stratégie décidée par les travailleurs —stratégie offensive, de dénonciation, d’accusation et d’arrêt indéfini de la production.

            15h. Voici la colère bretonne, la grève du Joint français / Jean-Louis Le Tacon / 1972 / 55' — Saint-Brieuc, mars 1972. Une grève avec occupation éclate aux usines du Joint français. Jean-Louis Le Tacon saisit, en cinéma direct, la convergence entre révolte anticapitaliste et renaissance du breton comme langue de contestation du pouvoir parisien. Dans la rue, ça se bouscule, ça gueule. Le printemps 72 est le Mai 68 breton.

            16h00. Portugal, 25 avril 1974 / Jacques Comets / 1974 / 55' — La « Révolution des oeillets » : immense déferlement du peuple portugais qui manifeste son soutien au Mouvement des Forces Armées. Les détenus politiques sont libérés de la prison de Caixas, le siège de la police politique PIDE est occupé, des manifestations dans les villes et les villages culminent avec celle du premier « 1er mai » d'un Portugal libre. Film présenté pour la première fois à Paris au meeting de soutien au peuple portugais le 20 juin 1974.

            17h00. Histoires d’A / Charles Belmont et Marianne Issartel / 1973 / 85’ — Tourné en 1973 de l’intérieur du Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception dont les militant.e.s revendiquent la pratique d’avortements gratuits, le film est frappé d’une interdiction totale. Jusque fin 1974, il devient l’objet d’une gigantesque partie de cache-cache avec la police. Mais la lutte paie : l’avortement est dépénalisé en 1975.

            En présence de Philippe Artières et Franck Veyron, commissaires de l’exposition Ripostes ! Archives de luttes et d’actions, 1970-1974 à la Contemporaine, entrée gratuite.

             

            Université Paris Nanterre
            200 avenue de la République
            92001 Nanterre Cedex

            Espace Reverdy, Bâtiment Ricoeur

Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterInstagramYoutubeLinkedIn

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite