Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique

Films

Version Impression
VOTRE AVENIR A 50 ANS
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1970
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:30:00
    • Réalisateur
    • COLLECTIF DYNADIA
    • Format original
    • Film 16 mm
  • Réalisé en 1970, à l'occasion de son cinquantième anniversaire, ce film retrace l'histoire du P.C.F., du congrès de Tours au 19ème Congrès, qui se tient à Nanterre.

    De très nombreuses archives filmées, photographies et unes de l'Humanité illustrent les événements évoqués : la première Guerre mondiale et la Révolution russe, le congrès de Tours, la lutte contre le colonialisme au Maroc et en Syrie, les journées de février 1934, le combat contre le fascisme et pour le Front populaire, la mobilisation contre les accords de Munich et pour l'Espagne républicaine, les combats de la Résistance et de la Bataille de la production, les conflits de 1947, la manifestation du 28 mai 1958, le refus de la guerre en Algérie et les morts du métro Charonne, la grève des mineurs de 1963 et les grèves de 1968 (à propos desquels est épinglée « la vaine agitation des gauchistes »).

    Le film est structuré par plusieurs interventions :
    - le discours de Georges Marchais lors du 19ème Congrès, qui ouvre et clôt le film. Il y réaffirme le lien puissant qui unit la classe ouvrière à son parti.
    - l'intervention à la tribune du 19ème Congrès d'un vétéran du parti, Raoul Larcher, qui raconte tel qu'il l'a vécu cinquante ans plus tôt le Congrès de Tours.
    - un entretien avec Jacques Duclos, véritable fil rouge de l'exposé, qui déroule ces cinquante années d'histoire.

    Un même carton ouvre et clôt "Votre avenir à 50 ans" : « 50 ans de fidélité à la classe ouvrière, au peuple et à la nation, 50 ans de fidélité au léninisme ».

    Le ton du documentaire comme le choix des documents montre le P.C.F. dans une phase "d'ouverture" : Charles Tillon est mentionné comme ministre, André Marty apparaît deux fois à l'écran (mais il n'est pas nommé), et la guerre froide est éludée. Dans son interview, Jacques Duclos précise que depuis le Front populaire, le choix n'est plus entre le fascisme ou le communisme mais entre le fascisme ou la démocratie, celle-ci permettant l'instauration du socialisme.


    Collaboration historique : Jacques Girault. Raoul Callas
    Personnalités : Jacques Duclos, Maurice Thorez, Marcel Cachin, Waldech Rochet, Georges Marchais, André Marty, Lénine, Benito Mussolini, Philippe Pétain, Adolf Hitler, Benoît Frachon, Étienne Fajon, Paul Vaillant-Couturier, Henri Barbusse... et portraits de Jean Jaurès, Clara Zetkin et Hô-Chi-Minh.
    Production : DYNADIA
    Commentaire: Jean Marcenac dit par Bernard Eisenschitz
    Documents: photo Jaures / image guerre 14 / cimetière / Lénine, foule / Cachin à Moscou, Lenine à son bureau / photo du Congrès de Tours: Prolétaires de tous les pays Unissez vous / Syrie / plan Barbusse / Hitler-Mussolini / février 1934 / Munich / l'exode / libération de Paris / les ministres communistes au balcon du 44 / manif contre Ridgway / le 13 mai 1958 / Charonne 1962/ mai 1968

    Extraits : 1er mai chemin de la liberté, Ce jour là, La vie est à nous, Levés avant le jour, Octobre, Cachin à Moscou (années 20) Les trafiquants de la mort, La libération de Paris, Ciné tracts, 38è anniversaire de la révolution d'Octobre, Manifestation contre Ridgway, Vive la république, 12° congrès du PCF à Gennevilliers

    Réalisation : Collectif Dynadia (Jacques Comets, Patrick Costargeant, Anne Thoroval, Paul Seban)
    L'interview de Jacques Duclos est réalisée par Paul Seban


    Lieux de consultation : Ciné-Archives, Archives Françaises du Film, Archives Départementales de Seine-Saint-Denis, Forum des Images, BNF
  • tc intc outduréedescriptionmots clés
    00:00:00:0000:00:21:0000:00:21:00Le film s'ouvre sur des gravures de la Commune de Paris, et la lecture d'une lettre de Karl Marx à Louis Kugelmann commentant les événements de 1871, dans laquelle il évoque "un nouveau point de départ d'une importance historique mondiale." 
    00:00:21:0100:00:28:0000:00:06:24Carton - Votre avenir a cinquante ans. 
    00:00:28:0100:01:23:0000:00:54:24A la tribune, Georges Marchais rappelle que le Parti Communiste est l'outil dont s'est dotée la classe ouvrière dans sa lutte contre le capital, fondé sur une doctrine scientifique, le marxisme léninisme. 
    00:01:23:0100:01:28:0000:00:04:24Carton - 1920-1970 : 50 ans de fidélité à la classe ouvrière, au peuple et à la nation, 50 ans de fidélité au léninisme 
    00:01:28:0100:03:14:0000:01:45:24--- Les origines du Congrès de Tours --- A la tribune de ce 19ème Congrès, Raoul Larcher évoque ses souvenirs du Congrès de Tours. Fils de cheminot, il avait été élevé dans l'idée du socialisme et de la paix (photographie de Jean Jaurès au Pré Saint-Gervais pendant le passage sur le refus de la guerre). 00:02:26:00 Jacques Duclos explique que la Deuxième Internationale avait failli à sa mission : elle qui avait dénoncé les mobiles économiques des guerres, sombrait brusquement dans le chauvinisme. Tandis que défilent des films tournés sur le front, Duclos évoque le jeune poilu qu'il était, qui se demandait pourquoi les socialistes français ne faisaient rien. 00:03:10:00 travelling latéral sur un immense cimetière. 
    00:03:14:0100:05:00:0000:01:45:24Quand les socialistes français ne faisaient rien, Raoul Larcher entendait parler de Lénine, de la Révolution Russe (images de Lénine), et forme en 1920 avec ses amis un Comité Syndical Rouge. Le 13 août 1920, Marcel Cachin, de retour d'URSS, tient un meeting à Paris. 00:04:10:00 Pour Jacques Duclos, Lénine fut très sensible à l'intérêt de Marcel Cachin pour l'URSS, ce qui fut déterminant dans l'adhésion de la France à la Troisième Internationale. 
    00:05:00:0100:07:00:0000:01:59:24--- Les grandes figures présentes lors du Congrès --- La venue de Clara Zetkin fut déterminante pour le Congrès : elle qui avait milité aux côtés de Karl Liebknecht jouissait d'un grand prestige qui rejaillissait sur l'Internationale qu'elle représentait. 00:05:40:00 Etait également présent le jeune Hô Chi Minh. En 1970, le délégué Sud-vietnamien offre au PCF le drapeau vietnamien sous des applaudissements nourris. 
    00:07:00:0100:08:30:0000:01:29:24--- Les premières années du Parti --- La première bataille de la SFIC, rappelle Jacques Duclos, consista à créer un front unique d'action avec les socialistes. Maurice Thorez s'employa aussi à contrer les tentatives extérieures d'isoler le parti, et en interne, à lutter contre le sectarisme ("pas de mannequins!"). Jacques Duclos évoque Henri Barbusse, qui rejoint le PCF au moment où celui-ci est attaqué. 
    00:08:30:0100:09:33:0000:01:02:24--- L'union contre le fascisme --- Défilent des images de Mussolini, puis de l'armée hitlérienne. 00:08:41:00 Images des journées de février 1934. 00:09:00:00 discours de Paul Vaillant-Couturier extrait de La Vie est à nous, puis images du défilé du 14 juillet 1935, où les manifestants font le serment de rester unis face au fascisme.  
    00:09:33:0100:11:04:0000:01:30:24--- Le Front Populaire --- Duclos explique comment les communistes lancent le mot d'ordre du Front Populaire "pour le pain, la paix, la liberté". Images des grèves et occupations d'usines très festives de 1936. Maurice Thorez a toujours pensé le Parti Communiste Français comme appartenant à la démocratie. 
    00:11:04:0100:11:42:0000:00:37:24--- La Guerre d'Espagne --- Discours de Dolores Ibarruri, puis images de Madrid bombardée et des réfugiés de la Retirada pilonnés par l'aviation (images tirées de Levés avant le jour). Malgré l'aide internationale, dont celle de l'URSS dit le commentaire, la République est vaincue, à cause de la non-intervention. 
    00:11:42:0100:12:31:0000:00:48:24--- La guerre --- Les communistes, qui seuls avaient dénoncé la non intervention en Espagne, voient leur Parti interdit. Affiche nazie : "Avis, le parti communiste français étant dissous, toute activité communiste est interdite en France. » 00:12:15:00 Images de l'armistice, Hitler, puis discours de Pétain « vous n'êtes ni trahis ni abandonnés »  
    00:12:31:0100:13:15:0000:00:43:24--- La Résistance communiste --- Images de sabotages, tandis que le commentaire proclame : "Les communistes déclenchent la grève patriotique des mineurs du Nord. Le colonel Fabien abat un officier allemand sur les quais du métro, c'est le signal de la lutte armée". Les FTP organisent la Résistance. Le Parti des 75 000 fusillés pleure parmi eux des membres du Comité Central, dont Gabriel Péri, Pierre Semard et Georges Wodli (en photo à 00:13:09:00)  
    00:13:15:0100:14:00:0000:00:44:24--- La Libération --- Les FFI libèrent leurs secteurs respectifs, tandis que Paris se libère lui-même. Images tirées de Journal de la Résistance (combats sur l'Ile de la Cité, reddition des soldats allemands retranchés à l'Hotel Majestic). Puis images de la foule joyeuse de la Libération. 
    00:14:00:0100:15:40:0000:01:39:24--- L'unité de la LIbération --- Comme avant-guerre, les communistes prônent l'unité. 00:14:40:00 Au balcon du siège du Comité Central, les dirigeants communistes saluent la foule. Les ministres communistes entrent au gouvernement et proposent des mesures sociales : la Sécurité Sociale et la retraite (Ambroise Croizat), les nationalisations (Marcel Paul), le statut des fonctionnaires (Maurice Thorez), la réorganisation de l'aviation (Charles Tillon), la Reconstruction et la santé publique (François Billoux). 
    00:15:40:0100:17:18:0000:01:37:24--- 1947-1948 : La rupture --- Les communistes sont écartés du gouvernement. Le gouvernement utilise l'armée pour réprimer le mécontentement populaire. Images de CRS pénétrant de force dans une usine occupée. 00:16:12:00 Maurice Thorez : "la guerre n'est pas fatale". 00:16:46:00 Manifestations contre la venue du Général Ridgway. 00:17:02:00 38ème anniversaire de la Révolution d'Octobre. 
    00:17:18:0100:18:27:0000:01:08:24--- Le coup d'Etat du 13 mai 1958 et le retour de De Gaulle --- Le 28 mai, différents groupes (communistes, socialistes, chrétiens démocrates) appellent à manifester contre la menace du pouvoir personnel. Mais le peuple, lassé de la guerre d'Algérie, a foi en le nouveau pouvoir. 
    00:18:27:0100:19:09:0000:00:41:24--- 18 février 1962 : Charonne --- Images nocturnes de la foule se dispersant en courant après la charge de la police. 00:18:38:00 Obsèques des victimes du métro Charonne, suivies dans le recueillement par une foule dense. Le contexte de guerre froide se durcit. Images d'une manifestation de mineurs en grève en 1963 : "De Gaulle des sous », « Non à la réquisition » « Des milliards pour la bombe atomique, rien pour les mineurs » 
    00:19:09:0100:20:09:0000:00:59:24--- Waldeck Rochet --- Le 17ème Congrès voit élire Waldeck Rochet au secrétariat du Parti. Il prépare l'unité avec les socialistes, et François Mitterrand est en 1965 le candidat unique de la gauche. 
    00:20:09:0100:20:56:0000:00:46:24Les années 1960 voient l'émergence d'une nouvelle génération très politisée, engagée notamment sur la décolonisation et la lutte contre la guerre au Vietnam. 00:20:35:00 Images de CRS chargeant la foule, et agressant violemment des manifestants. 
    00:20:56:0100:23:10:0000:02:13:24--- Mai 68 , "le mois de mai du peuple" -- Images de manifestations (très nombreuses pancartes et banderoles, parmi lesquelles l'ORTF et la CGT) La foule scande "Unité d'action!". Le discours d'un représentant syndical retentit dans un mégaphone, sur des images de murs couverts d'inscriptions. "Usine occupée par les travailleurs" 00:22:20:00 Long plan sur des travailleurs massés derrière la grille de l'usine. 00:22:44:00 Les accords de Grenelle. 00:23:00:00 « la vaine agitation des gauchistes ne permet pas de continuer sur le plan politique un combat qui pourtant avait déjà obligé De Gaulle, désavoué par le peuple, à abandonner la présidence" (Une de l'Huma : "Victoire du non") 
    00:23:10:0100:24:25:0000:01:14:24--- Les élections présidentielles de 1969 --- Les communistes voulaient un candidat commun, mais la gauche se présente pourtant en ordre dispersé. 00:23:26:00 Discours de Waldeck Rochet. Jacques Duclos fait campagne à la télévision française. 00:24:25:00 Sa campagne est activement soutenue par les militants, et notamment les CDH. 
    00:24:25:0100:27:24:0000:02:58:24Discours de Jacques Duclos, acclamé par la jeunesse communiste : " Résolus à transformer vos espoirs en réalités, vous pouvez reprendre la belle chanson de Paul Vaillant Couturier « En avant jeunesse de france, faisons se lever le jour » (...) Vive le mouvement de la jeunesse communiste, vive le parti communiste français, vive l'union des forces ouvrieres et démocratiques, vive le communisme, espoir et jeunesse du monde!" 
    00:27:24:0100:27:35:0000:00:10:24"L'unité, voilà le mot d'ordre essentiel, la leçon que le parti communiste tire de ses cinquante ans d'histoire." 
    00:27:35:0100:29:00:0000:01:24:24Discours de Georges Marchais sur les orientations à donner au parti pour aborder les années 1970. Des photos défilent : des jeunes, des vietnamiens, des paysans, des ouvriers, des travailleurs algériens. 
    00:29:00:0100:29:50:0000:00:49:24Générique - Une réalisation Dynadia - Avec la collaboration de Raoul Callas et Jean Marcenac. Nous remercions le musée de la résistance de Ivry, le musée de l'histoire vivante de Montreuil, l'institut Maurice Thorez, le service documentation de l'Humanité pour l'aide qu'il nous a apporté» 
  • 1914-1918 Première Guerre mondiale - 1936-1938 Front populaire - 1954-1962 Guerre d'Algérie - Anticolonialisme - Barbusse Henri - Duclos Jacques - Fajon Étienne - Frachon Benoit - Grève - Hitler Adolf - Hommage - Jaurès Jean - L'Humanité (journal) - Lutte anti-franquiste - Lénine Vladimir Ilitch Oulianov - Marcenac Jean - Marchais Georges - Marty André - Parti Communiste Français - Rochet Waldeck - Résistance - Thorez Maurice - Thésaurus - Tillon Charles - Vaillant-Couturier Paul
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterInstagramYoutubeLinkedIn

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite