ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
Imprimer
Imprimer

Cette fonction n'est pas disponible en mode Inscrits.
En savoir plus



fermer

    319 I BOBIGNY ASSISES DE LA VIE QUOTIDIENNE - VIVRE A BOBIGNY

    Generalites

    Professionnel/Amateur
    Pro
    Catalogue
    Oui
    Restauré
    0
    Genre
    Documentaire
    Année
    1975
    Coloration
    Noir & Blanc
    Son
    Sonore
    Durée
    00:36:00
    Réalisateur
    Daniel VERDIER
    Format original
    1 Pouce
    Résumé
    Territoire de maraîchers jusqu'à la fin du XIXe siècle, Bobigny se transforme progressivement en cité ouvrière, avec l'installation d'une gare de la Grande Ceinture en 1882 puis l'installation du tramway en 1902. Cela provoque l'arrivée de nombreux ouvriers, dont une partie travaille à Paris, et la création des premiers lotissements dans une commune jusqu'alors rurale. Comme dans de nombreuses communes ouvrières de banlieue, ces lotissements deviennent la base politique de la SFIO puis du tout jeune Parti communiste. Le maire Jean Marie Clamamus, élu en 1919 sous l'étiquette socialiste, rejoin ... [Voir la suite]
    Descripteurs
    1972 Programme commun - Banlieues rouges, « communisme municipal » - Bobigny (93) - Campagne électorale - Conflit social - Conquêtes sociales (congés payés, retraites, pouvoir d'achat...) - Enseignement - Giscard d’Estaing Valéry - Grand ensemble - HLM - Syndicalisme - Syndicat - Thésaurus - Urbanisme et paysage - Équipement sportif
    Format durée
    MM - Moyen métrage
    Producteur
    UNICITÉ
    Vidéo en ligne
    video1.0diazinteregiohttp://diazinteregio.orgdiazcinearchiveshttps://www.cinearchives.org72057625768576https://diazcinearchives.oembed.diazinteregio.org/photos/444 - BOBIGNY, ASSISES DE LA VIE QUOTIDIENNE/Photos/CineA-1975-444-AssisesDeLaV-1.png/CineA-1975-444-AssisesDeLaV-1_1
    id
    319

    Séquences

    tc intc outduréedescriptionmots clés
    00:00:00:0000:05:11:0000:05:11:00Le premier chapitre est consacré à « la vie », les enjeux et les difficultés de la vie quotidienne. Le micro-trottoir permet d'aborder différents problèmes. Rare sont les habitants qui se montrent optimistes. Ils évoquent à la fois le problème de l'emploi et les menaces de licenciements, avec le début de la crise, mais aussi la précarité, en particulier des jeunes. Les diplômes, qui ont largement progressé, ne permettent pas pour autant une réelle amélioration des conditions de travail. Ce discours est contredit par un chef d'entreprise, qui considère que la situation s'améliore, en dépit des protestations de certains partenaires sociaux : il évoque sans le dire la CGT. Plusieurs enquêtés soulignent la faiblesse des salaires. 
    00:05:11:0100:06:57:0000:01:45:24En réponse, la séquence suivante traite de « ce que les communistes en pensent ». Les difficultés sont selon les militants communistes similaires à ceux rencontrés partout en France. Ils critiquent la politique du pouvoir de Giscard, en faveur des grosses sociétés et non des intérêts de la population. La municipalité est valorisée comme un rempart : aide sociale, école, etc. Mais elle ne peut pas tout : l'amélioration de la vie de la population dépend des luttes politiques et sociales pour changer de gouvernement. 

    Photos