Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique

Film du mois - Ciné-Archives - Cinémathèque du parti communiste français - Mouvement ouvrier et démocratique

Version Impression
VOYAGE AU NICARAGUA - 1984
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1984
    • Coloration
    • Couleur
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:21:00
    • Réalisateur
    • Dominique MAUGARS
    • Format original
    • Film super 8
  • Film amateur de Dominique Maugars, relatant le voyage d'un groupe de militantes et militantes de France-Amérique latine au Nicaragua, pendant les commémorations du 5ème anniversaire de la révolution sandiniste. Cette révolution vit le Front sandiniste de libération nationale (FSLN) de Daniel Ortega arriver au pouvoir en 1979. En 1984, Ortega est en campagne pour un deuxième mandat, ce qui donne lieu à plusieurs séquences tournées lors de meetings et rassemblements.
    Le film alterne séquences touristiques (scènes de rue, marché, plage, promenades) et militantes (participation à des manifestations). Le groupe de français s'est également porté volontaire pour participer à des chantiers ; une séquence est consacrée à leur travail de construction d'une laiterie, afin d'aider le pays à atteindre l'autosuffisance alimentaire.
    La prise de son direct pendant les manifestations permet d'entendre les chants et slogans, tandis que le commentaire off apporte quelques indications sur le travail réalisé par le groupe de français, ainsi que des données géographiques et démographiques sur le Nicaragua de 1984.


    Mots clés : Amérique latine, Managua, sandinisme, Daniel Ortega, Rosario Murillo

    Lieu de consultation : Ciné-Archives

  • tc intc outduréedescriptionmots clés
    00:00:00:0000:00:52:0000:00:52:00En guise de générique : zoom arrière depuis la France sur un planisphère, zoom avant sur le Nicaragua. Puis zoom sur une carte détaillées du Nicaragua. 
    00:00:52:0100:02:10:0000:01:17:24Commentaire off de Dominique Maugars : il donne des indications géographiques et démographiques sur le pays. Le groupe de touristes, chapeautés de bobs, pique-nique à la campagne ; ils écoutent la radio et lisent le journal La Barricada, qui titre sur l'agression de la CIA contre le Nicaragua, et évoque les actions d'une "brigade française de solidarité". En off, le réalisateur explique que le groupe est logé près de Managua, par l'aide de l'assocation France-Amérique latine, pour effectuer des chantiers pendant que les hommes du Nicaragua sont au front contre la CIA.  
    00:02:10:0100:03:36:0000:01:25:24En off, rappel sur l"histoire récente du Nicaragua et la dictature de Somoza, appuyée par les USA ; la guerre a fait 50 000 morts. Vues de la vie dans la maison ; cuisine, bricolage, pique-nique. Vue sur la campagne environnante. 
    00:03:36:0100:05:38:0000:02:01:24Le groupe monte dans un camion. Commentaire en off sur l'inégale répartition des richesses, la mortalité infantile, l'analphabétisme et l'économie entièrement tournée vers l'exportation. Images d'un chantier (construction d'une laiterie par les volontaires pour l'autosuffisance en lait du Nicaragua) On aperçoit des parpaings, des tas de sable, des trous pour les fondations, puis des ouvriers du bâtiment au travail. 
    00:05:38:0100:07:08:0000:01:29:24Pancarte "Nica libre" ; séquence touristique au bord d'un lac de montagne, sous des petites paillottes. Un restaurant fréquenté par les touristes et par les habitants, puis des scènes de rues : la foule, les étals des marchands, un marché couvert. 
    00:07:08:0100:09:00:0000:01:51:24Nouvelle séquence touristique, avec la visite de cratères dans les montagnes : le Crater Santiago et le Crater Ninoiri, surmonté de la statue de Sandino. Puis à nouveau des scènes de rues, avec les échoppes sur les trottoirs.  
    00:09:00:0100:11:27:0000:02:26:24Le groupe prend un bateau pour se rendre à un rassemblement organisé par le FSLN. Son drapeau rouge et noir flotte, et la foule défilé avec des banderoles comme "Con el ejemplo de Julio y Jose Benito, seguiremos venciendo" (référence à José Benito Escobar, un des héros du sandinisme, mort au combat en juillet 1978). La foule comporte quelques militaires en uniforme. L'assistance écoute un discours de Daniel Ortega ; plans sur la foule qui chante ou scande des slogans, puis qui écouté, attentive, le discours du tribun. 
    00:11:27:0100:14:39:0000:03:11:24Farniente à la plage ; puis le groupe assiste à plusieurs spectacles et jeux populaires : une sorte de pinata, des courses à cheval où il faut décrocher un trophée, un concours d'escalade sur un poteau.. 
    00:14:39:0100:14:58:0000:00:18:24Nouvelle manifestation, cette fois on voit le groupe de français défiler avec sa banderole "Non à l'agression des USA". Ils se rendent à la célébration de la fête nationale à l'occasion du 5ème anniversaire du régime. 
    00:14:58:0100:18:57:0000:03:58:24Nombreux drapeaux, panneaux peints, banderoles.... La foule nombreuse écoute les discours et scande "No pasaran !". Inscriptions : "Somos la esperanza de America", "Viva el 5 aniversario". Discours de Daniel Ortega. La foule chante El Himno a la Unidad Sandinista. Après le meeting, la foule se disperse. On aperçoit des soldats en uniforme. Les lettres géantes FSLN se détachent au loin sur le flanc d'une montagne.  
    00:18:57:0100:19:26:0000:00:28:24Viste d'une sorte de musée en plein air de la période pré-révolutionnaire ; y sont exposés des vestiges tel ce "ridicule tank donné par le dictateur fasciste Benito Mussolini au dictateur Somoza Garcia", selon le cartel qui l'accompagne. 
    00:19:26:0100:20:22:0000:00:55:24Vues de la ville de Managua et du Palacio nacional ; une école. A nouveau un discours de Daniel Ortega, sous-exposé. 
    00:20:22:0100:22:25:0000:02:02:24Des collines boisées à la campagne. Puis une nouvelle manifestation, qui se conclue par un défilé à mi-chemin entre la manifestation et la danse, très joyeux, avec des banderoles "Seguimos en frente".  
    00:22:25:0100:23:42:0000:01:16:24Les français finissent leur séjour dans la piscine jadis réservée au directeur d'une usine du régime somoziste, et boivent des Nica Libre. Génrique de fin : 1984 a 50 anos, Sandino vive. 
  • Amérique Centrale - Construction de bâtiment - Discours - Manifestation - Nicaragua - Politique - Tourisme - Voyages et rencontres internationales - Élection
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterDailymotion

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite