Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique

Déposants

Version Impression

Depuis 2004, l'association Ciné-Archives collecte des films amateurs. Ces films témoignent de la vie et des engagements militants de communistes, mais aussi plus largement de sympathisants de gauche ayant filmé le monde du travail, les luttes sociales (grèves, manifestations), l'activité militante (adhésion, remise de carte, réunion de section, pétitions, collectes...), des événements politiques et historiques (campagne électorale, manifestation de solidarité)... Ces documents uniques ont un potentiel documentaire et peuvent constituer une source originale pour l'Histoire. Cette rubrique met en valeur la filmographie amateur de Ciné-Archives, en la présentant par film et par déposant.

  • Robert Laudereau
    Robert Laudereau (25 janvier 1924 à Châtillon-16 août 2013 à Châtillon) est issu d’un milieu ouvrier : mère au foyer (mais « très active »*) et père cheminot dans un atelier de réparation ferroviaire. Ses parents, tous deux originaires de la Sarthe, déménagèrent pour demeurer dans le secteur où travaillait le père, à Trappes, puis à Châtillon, dans la maison où est né et où a habité jusqu'à sa mort Robert Laudereau.

    Vie professionnelle: Robert Laudereau a commencé à travailler comme ajusteur dans une entreprise de construction de microscopes. Il a suivi des cours du soir d’électronique et de dessin qui lui ont permis de devenir dessinateur industriel dans l'électronique (et notamment pour l'aviation « pas toujours de paix » à la SNECMA). Ce métier versé dans le concret et le visuel rejoignait son intérêt pour « tout ce qui est technique » (la conquête de l’espace l’a passionné. Et il gardait un fort souvenir du musée du Cosmos à Moscou).
    La première entreprise d’électronique pour laquelle il a travaillé était située à Montrouge. Puis il est entré à la SNECMA dans le 13ème arrondissement, et par la suite à « la Thomson » à Issy les Moulineaux, qui s’appelait alors la CSF (Compagnie Générale de sans fil). Il y a travaillé jusqu’à son départ en retraite en 1984.

    Engagement politique, syndical et culturel: Robert Laudereau est entré au PCF à la Libération, en 1945. Il fut inspiré, disait-il, par l’exemple de son père qui était à la CGT et sans doute aussi membre du parti communiste. Robert fut également très sensible à l’ambiance syndicale qui régnait dans son atelier. Il a donc adhéré à la CGT, et au PCF en parallèle.
    Il a beaucoup milité dans sa cellule de quartier (Maurice Gunsbourg). Vendeur de toujours de l’Humanité, il a été conseiller municipal pendant deux des mandatures de Lucien Bailleux (maire communiste de Châtillon de 1959 à 1974).

    Dans le syndicalisme, Robert Laudereau a particulièrement aimé « le contact avec les copains ». Secrétaire du comité d’établissement à la Thomson pendant une douzaine d’années, il y a été très actif et en a gardé de forts souvenirs.
    L’un des plus importants, à ses yeux, était la mise en place d'un centre de vacances en Savoie, le Hameau des Champs, qui nécessita un gros travail de concertation et de coordination entre collègues de plusieurs centres de la Thomson, mais aussi afin d'obtenir l’accord de la CFDT et de la CGC. Il était particulièrement fier d’avoir trouvé le terrain sur lequel a été bâti le Hameau des champs ; il a réalisé plusieurs films sur ce centre qui est toujours en activité.

    Robert Laudereau s’est aussi beaucoup investi dans la pratique et la promotion de l’esperanto : il a été président de la Fédération esperantiste du travail, et donnait des cours à Châtillon. Son intérêt pour l’esperanto a pris corps pendant la guerre. Recruté par le STO pendant trois mois en 1943, il fut rapatrié en France pour cause de maladie et demeura ensuite dans la Sarthe, caché par des familles qu’il connaissait. C’est pendant ce temps qu’il se mit à apprendre l’esperanto, influencé par un copain d’école (son futur beau-frère) qui y excellait et avait même traduit « Pêcheur d’Islande » de Pierre Loti.

    Pratique du cinéma amateur. Attiré par le film, Robert Laudereau a commencé à filmer en 1947. Sa première caméra était une 8mm. Il est ensuite passé au super 8 (et même au 16mm), puis en vidéo, 8mm, HI8 et DV. Il s’est équipé de matériel de montage film puis vidéo et avait bricolé lui-même une installation pour faire ses propres télécinéma ; il avait en outre assuré très méthodiquement l'archivage de ses films chez lui.

    Ses films sont pour beaucoup des films de famille. Son premier film sur ses activités militantes est sans doute celui qu'il a réalisé à vingt-cinq ans sur le Festival mondial de la jeunesse à Budapest en 1949. Il le tourna de sa propre initiative et une projection en fut organisé par la municipalité communiste de Châtillon.

    Robert Laudereau a réalisé des films sur ses voyages dans les pays de l'Est, notamment en URSS et en RDA. Il en a réalisé d'autres sur les activités de culture et loisirs organisées au sein du CE de la Thomson, et particulièrement celles du Hameau des Champs en Savoie. Il a aussi tourné quelques films sur des auberges de jeunesse, dont il était content (il milita beaucoup pour les auberges de jeunesse dès 1947). Enfin, il a filmé diverses actions syndicales et politiques, avec la CGT et le PCF (pour les retraites, l'Appel des Cent...).

    Très porté sur la technique, Robert Laudereau a apporté beaucoup de soin à ses prises de vue et à ses montages. Il se souvient d’y avoir travaillé des jours et des nuits. Hormis -exceptionnellement- lorsque ses films recoupaient des actions soutenues par la municipalité de Châtillon, qui en organisait alors la projection (comme celle du Festival mondial de la jeunesse à Budapest en 1949 ou celle de son film de soutien à la grève des mineurs de 1963), les films de Robert Laudereau sur ses activités politiques et syndicales ne furent pas diffusés au-delà du cercle militant des copains.

    Robert Laudereau a déposé une partie de ses films à Ciné-Archives à partir de 2005. Les premiers sont ceux qu'il avait tournés sur la fête de l'Humanité et qui avaient fait l'objet d'une collecte de Ciné-Archives dans le cadre de la première édition des Toiles d'Humanité (2005).

    *Notes transcrites d'un interview réalisé au domicile de Robert Laudereau le 19 mai 2007.
    Laudereau Robert

    Filmographie (19 films) :

    Trier par
    Titre
    Année
    Réalisateur
    Video
    Documentaire - 1949 - Noir & Blanc - Muet - 00:36:00 -
    Ce film amateur réalisé par Robert Laudereau, présente différentes vues du second festival mondial de la jeunesse à Budapest, en août 1949. Avec ce film, le réalisateur entend témoigner du soin porté à l'organisation de ces rencontres entre jeunes du monde entier et de l'ambiance chaleureuse qui ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1950 environ - Noir & Blanc - Muet - 00:04:00 -
    Robert Laudereau fait un petit reportage sur deux opérations fluviales se déroulant sur une partie du Rhône, sur la commune de Donzère. Il montre successivement le difficile remorquage à contre-courant d'une péniche-conteneur professionnelle (le « Daim ») qui doit affronter une rivière ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1952 - Noir & Blanc - Muet - 00:02:00 -
    Quelques images, filmées par Robert Laudereau, d'un congrès pour la paix organisé par le PCF en 1952, à un moment où la paix est « la question décisive de l'heure», selon les mots de Maurice Thorez. Au milieu des anonymes participant au rassemblement, on distingue trois figures de proue du ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1958 - NB et Couleur - Muet - 00:13:00 -
    Né en 1924, Robert Laudereau a toujours vécu à Châtillon (92). Il a commencé à filmer à l'âge de vingt-trois ans et a réalisé, entre 1949 et 2005, plus de 80 films sur ses activités syndicales, politiques et culturelles. Ce film comporte cinq sujets filmés par Robert Laudereau entre 1958 et 1964. ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1960 environ - Couleur - Muet - 00:08:00 -
    Robert Laudereau aime filmer les rassemblements et fêtes populaires où il se rend souvent en famille. Pour réaliser l'un de ses premiers films en couleur, il a choisi un excellent évènement tout en couleurs, le carnaval de Bagneux. Il filme quelques moments colorés du défilé et montre ainsi la ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1963 - Couleur - Muet - 00:11:00 -
    Document amateur réalisé par Robert Laudereau lors du mouvement de soutien à la grève des mineurs de 1963. Sur le plan du Parti et de la CGT, des communes ont pris contact avec des puits de mine pour organiser la solidarité envers les grévistes. La Ville de Châtillon s'est « jumelé » avec le ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1968 - Couleur - Muet - 00:04:00 -
    Visite de la Fête de l'Humanité 1968 par la famille Laudereau. A travers les déambulations et les activités de sa famille, Robert Laudereau donne aussi un petit aperçu des stands, des banderoles et autres animations présentes. Contrairement aux deux autres films de Robert Laudereau sur la Fête de ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1969 - Couleur - Muet - 00:04:00 -
    Ce film est une promenade familiale dans la Fête de l'Humanité notamment autour du stand de Châtillon. Carton : Fête de l'Huma 1969 Premier plan sur le stand de Bagneux. Promenade en famille dans les allées de la Fête. Plan sur le panneau indiquant le nom des allées de la Fête : "Allée Julian ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1970 - Couleur - Muet - 00:23:00 -
    Robert Laudereau participe au VIIème Congrès des villes jumelées à Leningrad du 7 au 10 juillet 1970. En plus des images propres au Congrès, minoritaires dans ce document, le cinéaste amateur s'attache à la vie de la ville, par ses petits commerces de rue, la circulation, les promenades en bord de ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1971 - Couleur - Muet - 00:08:00 -
    Robert Laudereau suit à nouveau sa famille à travers les allées et animations de la Fête de l'Humanité 1971. Quelques éléments de cette promenade regroupés pas thèmes: - divers plans d' embouteillage de voitures allant à la Fête et monde sur les trottoirs et à l'entrée de la Fête (dont la famille ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1971 - Couleur - Sonore - 00:34:00 -
    Film amateur de Robert Laudereau, châtillonnais et communiste.

 Voyage, à l'occasion du 22e anniversaire de la RDA, d'une délégation dee la ville de Châtillon se rendant à Merseburg, ville avec laquelle elle est jumelée. Lors de la réception de bienvenue, rencontre avec une délégation ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1972 - Couleur - Muet - 00:42:00 -
    Robert Laudereau a été secrétaire du comité d’établissement à la Thomson pendant une douzaine d’années. C'est tout naturellement qu'il part fêter le 1er mai à Moscou pour un voyage coorganisé par le CE de Thomson CSF Guynemer, Tourisme et Travail et France URSS. Il livre ici un document ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1973 - Couleur - Sonore - 00:20:00 -
    Comme deux ans auparavant, le cinéaste amateur Robert Laudereau fait à nouveau partie de la délégation du Comité de jumelage de Châtillon accueillie par sa ville jumelée de Merseburg en République Démocratique Allemande. Pour la délégation française, c’est l’occasion d’assister aux cérémonies du ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1979 - Couleur - Muet sonorisé - 00:12:00 -
    Robert Laudereau présente l'une des manifestations importantes de l'entreprise Thomson CSF le 22 novembre 1979 dans laquelle il était alors employé. Ce rassemblement a mobilisé de très nombreux salariés venus de tous les sites de la région parisienne y compris des sites de province (Bagneux, ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1980 - Couleur - Muet - 00:05:00 -
    Un petit cortège de manifestants de l’entreprise Thomson-CSF s’invite sur le parcours et à l’arrivée de la course cycliste du « Paris-Nice »: plan rapproché sur une banderole « Prologue du 30ème Paris-Nice, le 6 mars 1980 à 14h à Issy-les-Moulineaux ». Les éléments principaux sont : - Vues ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1982 - Couleur - Muet sonorisé - 00:11:00 -
    Robert Laudereau livre un témoignage brut de la Marche pour la paix et le désarmement à Paris en juin 1982. Une foule nombreuse et pacifiste dénonce les conflits en cours au Liban et en Palestine, ainsi que la course à l'armement réinitiée par le gouvernement Reagan avec la bombe à neutron. ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1983 - Couleur - Muet et sonore - 00:16:00 -
    Document constitué de 4 sujets : 1/ 1er mai 1983 2/ Fête de la Paix-Vincennes 19 juin 1983 3/ Avant la Fête de l’Humanité 1983 4/ Manifestation sur les retraites, 23 mai 1983 Sur ces quatre documents amateurs bruts de durées très diverses tournés au printemps 1983, le plus bref est consacré au ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1984 - Couleur - Muet sonorisé - 00:08:00 -
    Ce document amateur "tourné monté" de Robert Laudereau est composé de deux séquences distinctes : la première est consacrée à la Marche pour la paix qui se déroule à Paris le 28 octobre 1984 et la seconde rassemble des militants à Châtillon qui fleurissent les panneaux de rues rendant hommage aux ...[Voir la suite]
    Video
    Documentaire - 1985 - Couleur - Muet sonorisé - 00:24:00 -
    Robert Laudereau revient à Merseburg, en Saxe, ville jumelée avec Châtillon, huit ans après son précédent voyage avec une délégation de Châtillon. Ce film "tourné monté" est principalement sonorisé par de la musique classique off, quelques chansons populaires allemandes et ambiances. Merseburg est ...[Voir la suite]
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterInstagramYoutubeLinkedIn

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite