Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique

Catalogue d'exploitation

Version Impression
PIERRE BLOTIN - LE PCF EN 1991
EMISSION "EXPRESSION DIRECTE"
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1991
    • Coloration
    • Couleur
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:12:00
    • Réalisateur
    • ANONYME
    • Format original
    • Béta
  • Pierre Blotin s'exprime sur le rôle que le Parti Communiste Français doit tenir dans la vie politique française, dans un contexte particulièrement difficile, marqué à l'international par l'effondrement de l'Union Soviétique, et en France par le rejet du gouvernement socialiste au pouvoir et la multiplication des scandales de corruption.

    L'émission s'ouvre sur un reportage fustigeant le manque de moralité de la vie politique française, qui conduit au dégoût et à l'abstention. Les électeurs de gauche ne comprennent pas la politique menée par les socialistes. Des images de la Fête de l'Humanité 1991 montrent des jeunes discutant dans les allées.

    Pierre Blotin secrétaire national du PCF, est interrogé par France Roche. Il explique que l'on pourrait vivre mieux en France, si la politique n'était pas asservie aux intérêts d'une minorité. Il appelle les Français à faire leur un projet de transformation de la société, comme celui proposé par les communistes, ou tout du moins, d'en débattre ensemble.

    Un court reportage revient sur les manifestations des personnels des hôpitaux, enseignants et paysans. Tous ceux qui luttent peuvent compter sur les communistes, assure Pierre Blotin. Le PCF réclame une commission de contrôle de l'argent versé aux entreprises, ainsi que la taxation des spéculations ; il rappelle également ce qui avait été le mot d'ordre de la décennie précédente : "Produisons français".

    Il est temps d'inventer un autre système, tous les systèmes connus ayant échoué : le capitalisme est un échec, la social-démocratie également, qui s'accommode du capitalisme (tacle destiné au Parti Socialiste) ; Pierre Blotin admet enfin que l'expérience soviétique a échoué. Il la condamne en bloc et dissocie fermement le PCF du PCUS: "Ce qui a échoué, c'est le socialisme bureaucratique, autoritaire, que nous avons refusé. Dans un pays comme le nôtre, le socialisme ça ne peut pas être la pénurie, ce serait ici le développement de la démocratie." Dans un monde sans bloc communiste, le PCF a donc encore un avenir, martèle-t-il : les gens ont besoin d'un parti qui les défende.

    Le PCF se veut le parti du rassemblement de la gauche, et invite les citoyens à participer à des débats avec les communistes.


    Lieux de consultation : Ciné-Archives, BNF
  • 1922-1991 URSS - Parti Communiste Français - Parti Socialiste - Thésaurus
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterInstagramYoutubeLinkedIn

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite