ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
Imprimer
PAROLES DE FEMMES
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1992
    • Coloration
    • Couleur
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:21:00
    • Réalisateur
    • Jean-Daniel SIMON
    • Format original
    • Béta SP
  • Quatre femmes vivant en région parisienne parlent de leur vie : Francine, ouvrière câbleuse menacée de licenciement, Delphine, étudiante et déléguée UNEF, Maria, directrice d'école maternelle en Z.E.P. et Nadia, chômeuse. Elles connaissent chacune, directement ou indirectement, la précarité. Toutes constatent la dureté des conditions de vie dans la société d'aujourd'hui. Ce documentaire fait converger leurs expériences individuelles pour dresser le constat d'une société dure à vivre.

    Ce documentaire a été réalisé en mars 1992.

    Lieux : usine Labinal (Saint-Ouen), Cité des 4000 (la Courneuve), Université Paris 8 (Saint-Denis)
    Intervenantes : Francine, Delphine, Maria et Nadia, Muguette Jacquaint, Paulette Fost.
    Générique :
    Images : Pascal Sutra-Fourcade
    Assistant : Michel Rodas
    Prise de son et mixage : Gaston Garber
    Montage : Gilles Verroust
    Assistant réalisateur : Guylain Chevrier
    Producteur exécutif : Frouma Films International


    Lieux de consultation Ciné-Archives, BnF
  • tc intc outduréedescriptionmots clés
    00:02:00:0000:02:20:0000:00:20:00Plans de quatre femmes. Plans de trains de banlieue et de gares. 
    00:02:20:0100:03:20:0000:00:59:24Francine est ouvrière chez Labinal (aérospatial) comme câbleuse. Son mari est chômeur. Il a été licencié après dix-huit ans passés comme P3 à Renault-Saint-Ouen, malgré les bénéfices de son entreprise. 
    00:03:20:0100:07:28:0000:04:07:24Delphine, élue U.N.E.F. Elle travaille pour payer ses études (2000 francs). Problème du temps et du coût des transports inter-banlieues, problème du logement pour les étudiants : seulement 1/4 logent en chambres universitaires. Ses préoccupations : réussir sa vie, trouver sa voie, faire des missions dans le Tiers Monde, se servir de son métier (la photographie) pour aider les autres.  
    00:07:28:0100:12:20:0000:04:51:24Maria a une passion : son école en Z.E.P. Elle a voulu habiter la Cité des 4000, où elle est directrice d'école maternelle, pour connaître la situation des gens qui lui confient leurs enfants. Misère, chômage, promiscuité (plusieurs familles dans un même appartement), violences de voisinage. Elle ne rencontre que les mères, jamais les pères. Beaucoup de ces femmes sont des « écorchées vives ». Problème de confiance. Faire prendre conscience de l'école. Inégalité entre les enfants : problème de langue, d'acquisition du langage. Elle constate la dégradation des rapports humains et des conditions de vie en général.  
    00:12:20:0100:16:51:0000:04:30:24Nadia, avec Muguette Jacquaint, députée conseillère à la Courneuve. Caisse allocations familiales du 93. Nadia vit seule avec ses deux enfants. Elle raconte sa galère quotidienne : les petits boulots, l'intérim, les horaires infernaux du travail à temps partiel, le travail au noir, l'impossibilité de trouver un emploi stable. Elle est au chômage depuis six mois. A bout de nerfs, elle craque et se dit malade. Elle est angoissée pour l'avenir et ses enfants. Elle est aussi endettée.  
    00:16:51:0100:23:00:0000:06:08:24Retour sur Francine avec Paulette Fost, sénateur et maire de Saint-Ouen. Incompréhension face aux licenciements. Les problèmes de licenciements et de chômage remplissent toute sa vie et celle de son mari. Ils veulent continuer à se battre pour eux et pour les autres. 
  • Chômage - Gare ferroviaire - Jacquaint Muguette - La Courneuve (93) - Saint-Denis (93) - Saint-Ouen (93) - Train - Travail des femmes - Université - Usine (bâtiment)