ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
Imprimer
JUSTICE, LIBERTÉ, PAIX
SERIE "EXPRESSION DIRECTE"
  • JUSTICE, LIBERTÉ, PAIX
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1988
    • Coloration
    • Couleur
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:10:00
    • Réalisateur
    • ANONYME
    • Format original
    • Bétacam
  • Ce numéro d'Expression Directe reprend les thèmes de campagne d'André Lajoinie aux élections présidentielles de 1988 : justice, liberté, paix.
    Des témoignages de citoyens abondent dans son sens tandis qu'André Lajoinie dénonce la politique d'austérité favorable aux riches (exemple de l'emprunt Giscard), défend les libertés des travailleurs dans l'entreprise (Rappel des Dix de Renault) et les Droits de l'Homme contre Jean-Marie Le Pen. Il affirme enfin sa volonté de mener une politique de paix, en faveur du désarmement et pour un rééquilibrage du budget de l'état dans ce sens.

    (CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE DE LAJOINIE - 1ère version)
    6 février 1988

    Production : Infocom
    Contexte : ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 1988
    Intervenants : André Lajoinie, JM Moreau, Claude Jacquelin
    Personnes évoquées : Valéry Giscard d'Estaing, Georges Marchais, Jean-Marie Le Pen, Ronald Reagan, Mikaël Gorbatchev, François Mitterrand
    Lieux : Université de Saint-Denis, Paris, Marseille
    Organisations : C.G.T.

    Meeting à Paris : Arrivée applaudie d'André Lajoinie.

    Interview d'une chômeuse (l'expérience exigée à l'embauche l'empêche de trouver un emploi), Interview de travailleuses (Perte de pouvoir d'achat...), Interview d'une aide-infirmière (manque de moyens, personnel insuffisant, surcharge de travail).

    André Lajoinie accuse la politique d'austérité de profiter aux gros spéculateurs. Un commentaire off revient sur l'emprunt Giscard. A l'aide de schémas, il détaille la politique d'investissement qui aurait pu être menée si les bénéfices n'avaient pas été reversés aux spéculateurs-prêteurs.

    Interview de lycéens et d'étudiants. Ils se plaignent de la sélection arbitraire, du manque d'argent, et des mauvaises conditions d'études.
    André Lajoinie à la tribune dénonce la supériorité du budget militaire sur celui de l'éducation.

    « La justice ce n'est pas un luxe, c'est un droit »
    Manifestation à Paris pour le pouvoir d'achat, les emplois, la sécurité sociale, avec Georges Marchais et André Lajoinie.
    Licenciements dans l'imprimerie française : Interview de JM Moreau, délégué C.G.T., à propos de l'action syndicale et de la répression patronale dont il a été victime.
    Licenciements à Renault-Billancourt et affaire des Dix : Claude Jacquelin et les neuf délégués C.G.T. vus brièvement dans la salle du tribunal.
    André Lajoinie s'exprime en faveur du droit de grève et du droit syndical.

    Meeting du 27/1/1988 à Marseille : André Lajoinie se pose en défenseur des Droits de l'Homme contre Jean-Marie le Pen et le racisme.

    Contre le nucléaire...
    Le commentaire constate les avancées du désarmement entre l'U.R.S.S. et les U.S.A. et fustige le programme d'armement nucléaire engagé par la France (Images TV de Reagan et Gorbatchev, Fête de l'Humanité 1986).

    Affiche de candidature d'André Lajoinie : Rassemblement pour la « justice, la liberté, la paix ». La voix off appelle à voter pour lui au premier tour le 24/04/1988.


    L'émission « Expression Directe » est une case de programmation réservée à l'expression des partis politiques français sur les chaînes de la télévision publique. Chaque parti dispose de moyens et d'un budget attribués par l'Etat pour la préparation de ces émissions dont la réalisation lui appartient en propre. A l'origine, elles duraient en moyenne un quart d'heure et étaient diffusées aux heures de grande écoute.
  • Campagne électorale - Giscard d’Estaing Valéry - Gorbatchev Mikhaïl - Lajoinie André - Le Pen Jean-Marie - Marchais Georges - Mitterrand François - Reagan Ronald - Thésaurus