ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
Imprimer
CROQUIS DE CAMPAGNE
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1995
    • Coloration
    • Couleur
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:57:00
    • Réalisateur
    • ANONYME
    • Format original
    • Béta SP
  • Ce film résume en une heure six mois de campagne de Robert Hue, candidat du P.C.F. à l'élection présidentielle, à travers des extraits des passages télévisés de Robert Hue, et un aperçu de ses nombreux meetings à travers la France.

    Le montage veut donner à voir les différentes facettes du personnage : le Robert Hue jovial et plein de bonhommie, mais aussi un combattant acharné contre la droite, de Balladur à Le Pen, et un homme simple dont l'épouse est restée infirmière à l'hôpital public. Le meeting qui lance sa campagne se tient d'ailleurs dans la ville dont il est maire, Montigny-lès-Cormeilles.

    Les différentes séquences donnent une idée assez fine de l'ensemble de son programme.
    Sont ainsi abordés au fil des meetings et des émissions la mutation entamée par le Parti Communiste Français, ainsi que ses revendications : la réduction du temps de travail avec le passage aux 35h, l'augmentation des salaires, le combat pied à pied contre le racisme et la montée du Front National (FN), le changement de statut des DOM-TOM pour en faire communautés autonomes, la lutte contre les discriminations envers les femmes, le refus de l'Europe de Maastricht, l'emploi des jeunes...
    Une question lancinante dans la bouche des journalistes est celle du vote utile (le candidat communiste devrait se retirer, disent-ils, pour être sûr que la gauche soit présente au second tour), à laquelle il apporte un refus net de se désengager.

    Lieux : Montigny-lès-Cormeilles (95), Cherbourg (50), Ile des Vannes (93), Paris, Dôle (39), Pointe-à-Pitre (971), Ivry (94), Amiens (80), Marseille (13), Pontoise (95)
    Val d'Oise, Manche, Seine-Saint-Denis, Jura, Val-de-Marne, Somme, Bouches-du-Rhône, Guadeloupe.

    Lieux de consultation : Ciné-Archives, BNF
  • tc intc outduréedescriptionmots clés
    00:00:00:0000:02:28:0000:02:28:00Meeting à Montigny-lès-Cormeilles, 18 novembre 1994 : lancement de la campagne de Robert Hue. ---------- « J'ai choisi de commencer cette campagne pour l'élection présidentielle à montigny parce que je vous le dois. Pour être candidat, je n'ai pas besoin d'enlever mon écharpe de maire, ni de plus être l'homme de terrain. Tout au contraire, c'est en m'attachant à être bien moi-même (…) que je m'efforcerai d'être le meilleur candidat possible. » Quelques vues de tableaux impressionnistes sur le Val-d'Oise. 
    00:02:28:0100:03:27:0000:00:58:24Meeting à Cherbourg, Manche, 30 novembre 1994 ----- Robert Hue présente le slogan de sa campagne d'affichage : "Vous donner plus de force pour vous faire respecter." 
    00:03:27:0100:04:18:0000:00:50:24JT France 2, 12 décembre 1994 ------ "Je mets ma candidature au service de l'effort de construction de l'union." 
    00:04:18:0100:05:50:0000:01:31:24Meeting à l'Ile des Vannes, Seine-Saint-Denis, 12 janvier 1995 ---- sur la mutation du PCF : "On a changé, notre parti a amorcé ces changements, il devra encore changer pour être mieux communiste." 
    00:05:50:0100:09:00:0000:03:09:247 sur 7 – TF1 – 15 janvier 1995 ----- "Vous étiez inconnu, aujourd'hui vous êtes candidat à la présidentielle", commence Anne Sinclair. Robert Hue explique les bouleversements de sa vie personnelle, même s'il est "resté maire (et que sa) femme est restée infirmière à l'hôpital." Le vote communiste sera un élément de défense contre les Chirac et Balladur (Balladur est alors donné gagnant)  
    00:09:00:0100:10:00:0000:00:59:24Robert Hue se présente comme le candidat du changement, 83 jours avant l'élection. 
    00:10:00:0100:15:07:0000:05:06:24L'hebdo de Michel Field – canal +, 4 février 1995 --- Robert Hue répond à deux questions d'une jeune femme du public : elle le somme de s'expliquer sur la tentation de tomber dans la "gestion de la crise", or la crise est intrinsèque au capitalisme, et le devoir d'un communiste n'est pas de la gérer mais d'en supprimer les causes profondes. Elle lui demande ensuite de s'exprimer sur les anciens pays de l'Est. 
    00:15:07:0100:18:02:0000:02:54:24La France en direct – France 2 – 6 février 1995 ---- avec Jacques Séguéla et Bruno Masure. Le publicitaire Jacques Séguéla demande à Robert Hue de se présenter en quelques mots, et de trouver des formules pour définir son idée de la France.  
    00:18:02:0100:20:34:0000:02:31:24Cirque d'hiver, 11 février 1995 – Rencontre avec les intellectuels. Max Costa – directeur de recherche au CNRS, prend la parole. 
    00:20:34:0100:26:35:0000:06:00:24La marche du siècle – France 3 – 22 février 1995 ---- Jean-Marie Cavada interroge Robert Hue sur la façon de diminuer le temps de travail sans réduction de salaire (passage aux 35h payées 39h). Robert Hue explique cette revendication par les gains de productivité énormes gagnés depuis le Front Populaire, qui avait vu l'instauration des 40h. . 
    00:26:35:0100:29:35:0000:02:59:24Meeting à Dôle, Jura, 1er mars 1995 --- Robert Hue se présente comme "le candidat de la justice sociale, le candidat anti-Chirac et anti-Balladur", mais plus que tout anti-Le Pen, quelques jours après l'assassinat d'un lycéen d'origine comorienne par des colleurs d'affiche du FN. "Le racisme tue."  
    00:29:35:0100:30:52:0000:01:16:24JT France 2, 5 mars 1995 : reportage sur la visite de Robert Hue en Guadeloupe. ----- La Guadeloupe compte alors 40% de chômeurs. Robert Hue propose de transformer les DOM-TOM en communautés autonomes pour réduire les inégalités, notamment dans le versement des allocations. Un homme vend l'Etincelle, le journal du Parti Communiste de Guadeloupe. 
    00:30:52:0100:32:21:0000:01:28:24Rencontre avec les femmes, Paris, 12 mars 1995 --- Robert Hue se place en pourfendeur des discriminations dont sont victimes les femmes.  
    00:32:21:0100:35:40:0000:03:18:24Ivry, Rencontre avec les jeunes – 18 mars 1995 --- On aperçoit Sylvie Vassalo, responsable de la JC, qui escorte Robert Hue. Un très jeune garçon interpelle avec gouaille Robert Hue sur la question de l'Europe et des capitaux étrangers.  
    00:35:40:0100:39:05:0000:03:24:24Carnet de campagne – France 2 – 30 mars 1995 --- R.Hue dénonce les mensonges de J.Chirac, qui fait semblant d'être "tombé dans une potion de social". Un journaliste le somme de retirer sa candidature pour qu'un candidat de gauche parvienne au deuxième tour. Une journaliste lui fait remarquer que sa parole n'est pas relevée comme celle des autres candidats : la question des salaires, portée par lui depuis le début, n'est reprise en chœur que depuis que la droite s'y est intéressée. R.Hue déclare enfin que le Parti Communiste ne changera pas de nom. 
    00:39:05:0100:41:00:0000:01:54:24Meeting à Amiens, 7 avril 1995 --- Robert Hue nomme des personnalités qui soutiennent sa candidature : Giilles Perrault, Roland Castro, Jean Ferrat, Roger Hanin. 
    00:41:00:0100:43:21:0000:02:20:24Meeting à Marseille, 11 avril 1995 --- Très vindicatif à l'endroit de Jacques Chirac, R.Hue se présente comme le candidat des jeunes. 
    00:43:21:0100:45:55:0000:02:33:24– Face à la une – TF1, 13 avril 1995 ---- R.Hue est confiant dans la présence d'un candidat de gauche au second tour. Il se félicite du changement amorcé au sein du Parti, et du redressement de celui-ci dans les intentions de vote.  
    00:45:55:0100:50:00:0000:04:04:24Meeting au Bourget, 13 avril 1995, sur l'emploi des jeunes ---- En présence de Georges Marchais et Marie-George Buffet. "Il faut un plan d'urgence pour l'emploi des jeunes. Je propose de transformer 500 000 emplois précaires en emplois stables, que 50% des emplois créés dans les services publics leur soient réservés." Sans oublier la formation, "de la maternelle à l'université. Il faut prendre 70 milliards sur les 613 de la loi de programmation militaire pour les mettre à l'école et à la jeunesse!" 
    00:50:00:0100:51:40:0000:01:39:24Journal France 3, 14 avril 1995 --- Reportage sur le meeting du Bourget la veille. Le ton du journaliste est assez laudatif : il parle du "couronnement d'une campagne effrénée menée tambour battant devant 20 000 partisans". On aperçoit Georges Marchais et Henri Krasucki. Le moral du candidat est galvanisé par les récents sondages.  
    00:51:40:0100:53:50:0000:02:09:24Campagne officielle, le 7 avril 1995 --- Interrogé par Cathy Capvert, qui lui demande à quoi va servir cet élan, et s'il faut craindre l'absence d'un candidat de la gauche au second tour. R.Hue, qui arbore le sigle de la lutte contre le sida au revers de sa veste, dit que cet élan fera enfin comprendre que "ça ne peut plus durer".  
    00:53:50:0100:56:00:0000:02:09:24Le 2à avril, Robert Hue termine sa campagne où elle avait commencé, dans le Val d'Oise, cette fois dans la ville de Pontoise. 
  • Amiens (80) - Balladur Édouard - Campagne électorale - Chirac Jacques - Hue Robert - Le Pen Jean-Marie - Marseille (13) - Meeting - Montigny-lès-Cormeilles (95)