Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique

Catalogue d'exploitation

Version Impression
2ÈME CONGRÈS DE L'UNION DES FEMMES FRANÇAISES
AU SERVICE DE LA FAMILLE
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1947
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:21:00
    • Réalisateur
    • ANONYME
    • Format original
    • Film 35 mm
  • Ce film expose le rôle indispensable des femmes dans la vie économique de la France, la vie de l'U.F.F durant l'année 1947, son fonctionnement et son journal, Femmes Françaises.

    Après une évocation du travail des femmes (agriculture - traite des vaches et vendange -, textile, couture, enseignement, secrétariat, lingerie...) et un rappel de leur besoin en tant que mères (des crèches), ménagères (du pain) et citoyennes (un monde sans guerre, la solidarité avec les vieux travailleurs), ce film de propagande montre l'organisation et les manifestations de l'U.F.F durant l'année 1947 : le congrès du 25, 26, 27 et 28 mai, la fête de clôture au Vel' d'Hiv' (le 28 mai), la manifestation au cimetière du Père Lachaise, les locaux et le journal de l'U.F.F.

    Ce deuxième congrès est présidé par Eugénie Cotton. Parmi les 2500 déléguées on relève la présence de femmes algériennes voilées, de nombreuses femmes en costume traditionnel : coiffes du Cantal, de Côte d'Or, d'Alsace, du pays Bigouden (Bretagne), tchadors...
    Il est précisé que les peuples d'Outre-Mer sont fidèles à l'Union Française, la paix au Vietnam est explicitement demandée. Benoit Frachon, au nom de la C.G.T., vient saluer le congrès (son incomplet). En juin, une manifestation du souvenir se rend au Père Lachaise, derrière les portraits de Louise Michel (dont la mémoire associée à la Commune est exaltée), de Danièle Casanova, de Bertie Albrecht et de Rose Blanc. Devant le murs des Fédérés défilent Marie-Claude Vaillant-Couturier et Jeannette Vermeersch.
    Au Vel' d'Hiv' - présence d'Yvonne Dumont - 25 000 assistent à des spectacles de danse (danses classiques et danses indiennes et orientales). Sont ensuite présentés le foyer Danièle Casanova à Suresnes, le secrétariat de l'U.F.F (Eugènie Cotton, Françoise Leclerc, Claudine Chomat, Lise Ricol (Lise London), Jeanne Tétard (?), la Maison de l'U.F.F (12 bis de la rue d'Astorg) avec sa bibliothèque et ses rencontres du jeudi (réception de Claire Mafféi) et la rédaction de Femmes Françaises (Lise Ricol, Marianne Milon (?)).
    Le journal Femmes Françaises - dont on voit plusieurs vendeuses de rue - est essentiellement présenté comme un « Journal féminin », même s'il est aussi « un journal de lutte ». Parmi les derniers plans, on relève le portait d'une femme mineur et celui d'une jeune asiatique.

    Femmes Françaises 1947, se situe à la charnière de la bataille de la production et des mouvements sociaux et politiques de l'après-guerre. Si le film affiche des positions favorables à l'Union Française il se montre à plusieurs reprises hostile à la guerre d'Indochine. De même, Femmes Françaises 1947 ne s'en prend pas au gouvernement, mais il proteste contre les problèmes de ravitaillement (pétition pour du pain) et le manque de crèches. Femmes Françaises témoigne également de la capacité du parti communiste à animer, après 1945, une organisation de masse à destination des femmes.

    Lieux et monuments : Paris (Père Lachaise, Vel' d'Hiv', rue d'Astorg), Saint-Denis (centre de raccommodage et colonie de vacances -lavoir et cuisine-), Suresnes (foyer Danièle Casanova).
    Personnalités : Eugénie Cotton, Françoise Leclercq, Claudine Chomat, Lise Ricol (alias Lise London), Jeanne Tétard, Yvonne Dumont, Claire Mafféi (dans Antoine et Antoinette) Benoit Frachon, Rose Percelot (o?) (directrice de la colonie de Saint-Denis), Irène Joliot-Curie, Marie Périni (mère de Danièle Casanova), Jeannette Vermeersch.
    Sous titré : AU SERVICE DE LA FAMILLE
    Version incomplète


    Lieux de consultation : Ciné-Archives, Archives françaises du film, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
  • tc intc outduréedescriptionmots clés
    01:00:00:0001:00:37:0000:00:37:001. Les femmes au travail : Le film incomplet, commence sans image. sur fond musical.  
    01:00:37:0101:00:56:0000:00:18:24En off, une voix féminine donne le bonjour.  
    01:00:56:0101:01:31:0000:00:34:24Des images de très mauvaise qualité montrent des femmes au lavoir, d'autres cousent à la machine ou travaillent à la chaîne d'une usine. Le commentaire pose à la façon d'une ritournelle, la question "que faire à manger aujourd'hui, le lait manque". Les images toujours de très mauvaise qualité, illustrent des scènes de la vie quotidienne : courses au marché, voiture d'enfant, boulangerie, queue devant un magasin. Deux plans tirés du film "Aubervilliers" montrent les enfants des taudis, de la zone. Couture - Lavoir - Travail à la chaîne
    01:01:31:0101:01:59:0000:00:27:24Des images floues alternent avec des images nettes. Des nourrissons jouant ou au repos, de jeunes enfants attablés, la toilette des bébés accompagnent la voix off, qui revendique des crèches "pour que les mamans puissent travailler l'esprit au repos". Crèche - Nourrisson
    01:01:59:0101:02:35:0000:00:35:24Plan sur la cour de la colonie de Saint-Denis, dirigée par Rose Percelot (vérifier orthographe), maire adjointe. De nombreux enfants s'y activent en chantant. Les cuisinières préparent le repas collectif. Évocation du centre de raccommodage de Saint-Denis "où les mamans qui travaillent portent les dégâts de leurs enfants". Plan rapproché et gros plan sur des femmes cousant à la machine. Couture
    01:02:35:0101:03:26:0000:00:50:24"8 millions de femmes travaillent, que ferions-nous sans elles ?" questionne le commentaire tandis que la caméra suit les gestes de petites mains d'un atelier de couture. Illustrés en image, les métiers de dactylo, monteuse, institutrice sont également évoqués. La voix insiste sur l'importance de l'école "qui met un métier dans les mains des femmes". Couture - Couturière - Institutrice - Travail des femmes
    01:03:26:0101:03:36:0000:00:09:24Scène de marché. "Madame Crainquebille adoucit ses clientes énervées par l'attente".  
    01:03:36:0101:04:15:0000:00:38:24Séance de nettoyage de biberons puis évocation du travail des femmes dans l'industrie textile. Plan sur femmes devant un métier à tisser et des chaînes de bobines. Plan d'ensemble sur l'atelier d'une usine textile. Biberon - Industrie textile
    01:04:15:0101:04:27:0000:00:11:24Plans sur les avant-bras et mains d'une cultivatrice ramassant des pommes de terre. Court plan d'une femme occupée à traire une vache puis de femmes coiffées, effectuant des vendanges. Contexte : APRÈS-GUERRE Lieux : Saint-Denis / Région Parisienne Descripteurs : INDUSTRIE / TRAVAIL / taudis / métier / femme / crèche / vendange / enfance / vacances / féminisme 
    01:04:27:0101:04:57:0000:00:29:242. Le congrès : Sur fond d'une ambiance sonore de tirs nourris, plans du travail agricole des femmes, d'une campagne bucolique, suivis de deux longs panoramiques aériens, sur une ville, la voix off dénonce la "menace" et propose sur le gros plan d'un bébé endormi de "lutter ensemble contre la menace de guerre". bancs titre d'affiches appelant à adhérer aux Femmes Françaises.  
    01:04:57:0101:05:22:0000:00:24:24Campagne de pétition "du pain, du pain". Les plans montrent des femmes, des enfants et une distribution de nourriture aux personnes âgées. "Les vieillards ont faim, les femmes collectent pour eux" dit le commentaire.  
    01:05:22:0101:06:13:0000:00:50:24Un plan rapproché sur une femme portant une pancarte et de manifestantes amorcent la séquence consacrée au 2e congrès de l'Union des Femmes Françaises. Les déléguées de toute la France arrivent à la salle de la Mutualité. Le commentaire note "qu'elles peuvent être fières, qu'elles ont abattu de la belle besogne". Elle précise que la "grande bataille à travail égal, salaire égal a été gagnée". Le fonctionnement du congrès tenu du 25 au 28 mai est rapidement décrit. Le plan rapproché de deux femmes accompagne l'annonce de la participation à la réunion de "2500 femmes unies dans une cause commune". 
    01:06:13:0101:06:19:0000:00:05:24Plan sur des banderoles "Pas un vieux dans la détresse", "pas d'enfants à la rue".  
    01:06:19:0101:06:41:0000:00:21:24Eugénie Cotton "qui a donné tout son temps à l'Union des Femmes Françaises" est à la tribune. Les portraits de femmes studieuses lui succèdent ainsi qu'une vue d'ensemble du congrès. Cotton Eugénie
    01:06:41:0101:06:53:0000:00:11:24Les déléguées quittent la salle de la Mutualité. Plan sur la banderole apposée sur le fronton du bâtiment annonçant la tenue du congrès.  
    01:06:53:0101:07:06:0000:00:12:24Retour dans la salle. Plan sur la tribune où a pris place dit la voix off "Madame Périni, la maman de Danièle Casanova". Un grand portrait de Louise Michel surplombe la tribune.  
    01:07:06:0101:07:55:0000:00:48:24Debout derrière un pupitre, Eugénie Cotton ouvre le congrès. Le commentaire l'accompagne qui situe l'action des femmes française dans la recherche du bonheur et de la paix pour leurs enfants. La caméra s'attarde sur les coiffes traditionnelles des déléguées du Cantal, de la côte d'Or. Cotton Eugénie
    01:07:55:0101:08:07:0000:00:11:24Une femme arabe, voilée prend la parole à la tribune. Le commentaire note que "pour la première fois, les déléguées de l'Union Française peuvent faire entendre leur voix.". La voix off les cite "en venant ici, nous comprenons que nous avions raison de ne pas retirer notre confiance à la France".  
    01:08:07:0101:08:26:0000:00:18:24Une déléguée martiniquaise est montrée lors de sa prise de parole à la tribune. Tandis qu'une femme asiatique lui succède à la tribune, le commentaire indique que "la dirigeante Françoise Leclerc a conduit une délégation au ministère des colonies pour demander la paix". La voix off raconte que les déléguées ont scandé "paix au Vietnam", quand la déléguée indochinoise a pris la parole. Guerre d'Indochine - Leclercq Françoise
    01:08:26:0101:08:43:0000:00:16:24En multipliant les plans sur les visages de femmes coiffées, voilées, le commentaire vante leur unité.  
    01:08:43:0101:08:55:0000:00:11:24Benoît Frachon, secrétaire de la C.G.T. salue le congrès, sous les applaudissements. Confédération Générale du Travail - Frachon Benoit
    01:08:55:0101:09:24:0000:00:28:24Le son est absent de cette sous-séquence relative au discours du dirigeant syndical.  
    01:09:24:0101:09:39:0000:00:14:24Court plan de la prise de parole d'Irène Joliot-Curie applaudie par la salle.  
    01:09:39:0101:09:49:0000:00:09:24Plan muet des déléguées dans une rue. Contexte : APRÈS-GUERRE / GUERRE D'INDOCHINE Lieux : Paris Personnes évoquées : COTTON (Eugénie) / FRACHON (Benoît) / MICHEL (Louise) Organisations : U.F.F. / Union Française Descripteurs : paix / banderole / dirigeant / TRAVAIL / bâtiment / union / réunion / femme / unité / U.F.F. 
    01:09:52:0001:10:51:0000:00:59:003. Manifestation Père Lachaise : "C'est le chemin du temps de l'été, des robes légères, du temps des cerises, c'est le chemin des souvenirs, Louise Michel". Après cette apostrophe, le commentaire énumère au passage de leur portrait les noms de femmes martyres : Louise Michel, Danièle Casanova, Berthie Albrecht, Rose Blanc. Les gerbes et drapeaux sont suivis d'une banderole du "conseil national de l'Union des femmes françaises", elle même suivie de manifestantes en tchador puis d'origines diverses marchant au coude à coude "pour s'incliner devant le mur des fédérés". On aperçoit dans le cortège de nombreuses femmes élues, ceintes d'une écharpe tricolore. Le cortège des mères est ouvert par une pancarte "pour la défense des droits des femmes, signé les mères de famille, travailleuse, citoyenne". Le commentaire loue les députés "qui chaque jour mènent le combat pour le pain, la paix" tandis que défilent des femmes porteuses de drapeaux. Casanova Danièle - Manifestation
    01:10:51:0101:11:04:0000:00:12:24Jeannette Vermeersch est reconnue parmi les manifestantes ainsi que Marie-claude Vaillant-Couturier qui "travaille à la fédération démocratique internationale des femmes". Vaillant-Couturier Marie-Claude - Vermeersch Jeannette
    01:11:04:0101:11:30:0000:00:25:24Au passage de femmes alsaciennes en coiffe, la voix off indique que le mur des fédérés représente pour toutes les femmes "la lutte contre l'oppresseur ; le combat pour des jours meilleurs, c'est la conquête du pain pour nos petits". Les manifestantes portent des armoiries régionales. Coiffe
    01:11:30:0101:11:49:0000:00:18:24La voix off, au passage du portrait de Louise Michel, reprend l'hommage de Victor Hugo à la communarde "sourire de la Commune, ta bonté, ta fierté de femme populaire. L'âpre attendrissement qui dort sous ta colère. Ton long regard de haine à tous les inhumains et, les pieds des enfants réchauffés dans tes mains". Contexte : APRÈS-GUERRE Lieux : Paris Personnes évoquées : MICHEL (Louise) / VERMEERSCH-THOREZ (Jeannette) / VAILLANT-COUTURIER (Marie-claude) / BLANC / Rose / ALBRECHT (Berthy) Descripteurs : paix / banderole / Regards / famille / union / drapeau / femme / manifestation / COMMUNE DE PARIS / U.F.F. / Fédération Démocratique Internationale des Femmes / mairie / élu 
    01:11:50:0001:12:14:0000:00:24:004. Fête du Vel d'Hiv : Yvonne Dumont, Conseillère de la République prend la parole lors de la fête de clôture du 2è congrès de l'U.F.F., tenue au Vel d'Hiv, le 28 mai. La salle applaudit et offre des fleurs à la représentante de l'État. On retrouve de nombreux plans de femmes en coiffe. Dumont Yvonne
    01:12:14:0101:13:09:0000:00:54:24Un orchestre assure la partie musicale de la fête "quand donc dans chaque village, dans chaque commune, nos paysannes après leurs dures journées de labeur pourront elles se délasser, se divertir ?" demande la voix off, sur les images d'un ballet classique au programme de la fête.  
    01:13:09:0101:14:20:0000:01:10:24Le ballet classique est suivi d'un ballet indien "danse hiératique, danse séculaire ; pays où le sang coule, pays où les enfants meurent, pays où les femmes pleurent, où l'on se bat pour la liberté". Applaudissements et fleurs offertes aux artistes. Contexte : APRÈS-GUERRE Lieux : Paris Personnes évoquées : DUMONT (Yvonne) Organisations : U.F.F. Descripteurs : danse / réunion / liberté / femme / gouvernement / Inde 
    01:14:21:0001:15:46:0000:01:25:005. Le quotidien de l'U.F.F. : Panorama sur le foyer Danièle Casanova à Suresnes. Derrière des pupitres des militantes prennent des notes de cours "qui les aideront dans leur lutte quotidienne pour améliorer le sort des femmes". Le commentaire indique que se tiennent également dans ce foyer des journées d'étude, des débats. Plan sur deux cuisinières préparant le repas collectif. Le repas pris calmement et joyeusement, est suivi d'un moment de repos. Les femmes écoutent la radio, lisent.  
    01:15:46:0101:16:07:0000:00:20:24Eugénie Cotton, Claudine Chomat, Françoise Leclerc, Lise Ricol, Jeanne Tétard, membres du secrétariat des Femmes Françaises sont réunies. "Chacune propose, chacune apporte le résultat de ses efforts "dit le commentaire en annonçant que le comité directeur se réunit tous les mardis. Chomat Claudine - Cotton Eugénie - Leclercq Françoise - Tétard Jeanne
    01:16:07:0101:16:20:0000:00:12:24Des enfants et leurs mères sont filmés au 12 bis rue d'Alstor, siège de l'U.F.F. "La maison de toutes les femmes françaises".  
    01:16:20:0101:16:27:0000:00:06:24Claire Mafféi "petite Antoinette" et Claudine Chomat consulte le journal "femmes françaises".  
    01:16:27:0101:16:51:0000:00:23:24Plan sur les rayons d'une bibliothèque chargés de livres tandis que le commentaire loue le prêt gratuit et l'aide aux choix proposés par l'U.F.F. Bibliothèque
    01:16:51:0101:17:58:0000:01:06:24Comité de rédaction au travail aux côtés de Lise Ricol et Marianne Millon (?). Préparation du journal, parution, réseau de vente et diffusion de "femmes françaises" par les militantes.  
    01:17:58:0101:20:12:0000:02:13:24Un mètre de couturière en main, une mère de famille fabrique un vêtement pour une fillette. L'enfant soumise à la prise des mesures se trouve debout sur une table. Une vendeuse de "femmes française" prend place dans la pièce tandis que la voix off énumère le sommaire du journal "un joli patron, une recette, les dernières nouvelles". Des bancs-titre des unes, de "Heures Claires" et "Femmes Françaises" en alternance avec des plans sur des visages de femmes constituent la fin du film mais surtout une véritable séquence publicitaire pour le journal et pour l'U.F.F. : " abonnez-vous (...) rejoignez les rangs des femmes françaises qui luttent pour l'épanouissement de familles heureuses dans une France libre et prospère et dans un monde en paix ", clame la voix off accompagnée du banc -titre d'une une du magazine "Heures Claires". Lieux : Paris / Région Parisienne / Suresnes Personnes évoquées : COTTON (Eugénie) / CHOMAT (Claudine) / LECLERCQ (Françoise) / RICOL (Lise) / TÉTARD (Jeanne) / MAFFEI (Claire) Organisations : U.F.F. Descripteurs : Femmes Françaises (journal) / paix / famille / PRESSE / femme / enfance / Heures Claires / Suresnes / militantisme / bibliothèque / lecture Couturière - Femmes Françaises (journal) - Heures Claires (journal) - Presse Nationale
  • Albrecht Berthie - Biberon - Bibliothèque - Casanova Danièle - Chomat Claudine - Coiffe - Confédération Générale du Travail - Cotton Eugénie - Couture - Couturière - Crèche - Dumont Yvonne - Femmes Françaises (journal) - Frachon Benoit - Guerre d'Indochine - Heures Claires (journal) - Industrie textile - Institutrice - Joliot-Curie Irène - Lavoir - Leclercq Françoise - London Lise - Manifestation - Nourrisson - Presse Nationale - Travail des femmes - Travail à la chaîne - Tétard Jeanne - Union des Femmes Françaises - Vaillant-Couturier Marie-Claude - Vermeersch Jeannette
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterDailymotion

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite