Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
Agenda
Version Impression
      • Festival

      • 20e rencontres cinéma du CCPPO

          • Au cinéma le Kursaal de Besançon (25) du 26 au 28 janvier 2018
          • Au programme des des 3 jours du festival : 
             

            Vendredi 26 janvier

            18H15 - SOUS L’OEIL DES HOUILLERES 
            Marion Fontaine, Richard Berthollet - 2017 
            De 1949 à 1992, un système policier privé a régné au coeur des Houillères du bassin du Nord-Pas-de-Calais. 

            20H30 - HORIZONS…
            Realsatiion collective - 1952
            Ne citons pas les nombreux jeunes comédiens que vous reconnaîtrez peut-être. Leçon d’histoire sociale, on savoure la critique du comportement des affameurs, ces nantis, ennemis de ce  petit peuple, si heureux de découvrir la solidarité ouvrière et de rêver les progrès que leur proposent les meneurs rouges semeurs de bonheur. 

            21 H 15 - MEMOIRES D'UN CONDAMNE
            Sylvestre Meiner - 2017
            Essai documentaire, tentative de porter la mémoire ouvrière, ce film s’ancre sur l’histoire de Jules Durand, le « Dreyfus du Syndicalisme ».  Par petites touches, ce film construit une passerelle entre l’histoire sociale et l’activité syndicale d’aujourd’hui. 



            SAMEDI 27 janvier 

            14 H - CLASSE DE LUTTE
            Groupe Medvedkine de Besançon -1968
            Film incontournable dans ce programme, car tous les Bisontins ne connaissent pas encore cette grande réalisation locale qui avec le temps reste un témoignage de référence sur l’esprit de mai 68 et un très grand plaidoyer  féministe. 

            15H - APRES l’OMBRE 
            Stephane Mercuri - 2018 
            Une longue peine, comment ça se raconte ? C’est étrange ce mot qui signifie punition et chagrin en même temps. . Le film raconte la prison, la façon dont elle grave dans les chairs des marques indélébiles et invisibles. 

            17H - DEMAIN L’USINE
            Clara Teper - 2016 
            Après 4 ans de lutte contre leur ancien employeur, la multinationale Unilever, ceux que l’on appelle les Fralib se sont réappropriés leur usine et gèrent collectivement leur coopérative ouvrière, la Scop-ti. 

            20H30 - CA NE PEUT PLUS DURER
            Henry Aisner -1952
            La guerre de Corée fait rage, le Mouvement de la Paix commande ce film à un réalisateur réputé. 7 ans après Hiroshima,  la guerre bactériologique est expérimentée avec succès. Les images sont d’un réalisme impressionnant, montrant bien sûr l’impuissance des populations civiles. Que dirait l’historien ? Dans ce brouet idéologique, l’URSS exploite les bons sentiments pour asseoir son hégémonie, et veut tromper le monde libre et prospère.

            21H - LA TERRE FLEURIRA 
            Henry Aisner -1954
            Ce film ne fut sans doute distribué que dans la sphère communiste. Son objectif : motiver les militants afin  qu’ils participent à la diffusion d’un bien précieux, la parole du parti, et donc son organe officiel. Quand les talents s’ajoutent à la conviction on retrouve un document digne de captiver un cinéphile désabusé.
            ​​​​​​​


            DIMANCHE 18 JANVIER 

            15H - LE FOND DE L’AIR  EST ROUGE, 
            1967-1977 : années décisives de l’histoire mondiale. 
            Film sous-titré : Scènes de la Troisième Guerre Mondiale; Montage de Chris Marker 
            Un homme seul est retranché derrière ses écrans à la recherche de la pensée universelle. Il sourit lorsque des bons-penseurs  lui affirment que la longueur des jupons de nos dames incarne la révolution du printemps 68. Il nous étourdit (trois heures durant) avec ce napalm généreusement répandu sur les terres fertiles de notre Indochine, ces jeunes qui refusent de servir de chair à canon, ces ouvriers qui osent penser, les difficultés de cultiver d’autres modèles d’une vraie nouvelle société (Est de l’Europe, Cuba, Chili), l’importance de la lutte armée en Amérique du Sud, les mensonges des médias qu’il aime détourner… Ce film est beau, d’une beauté volontairement brouillonne comme la vie,  ce film est grand, ce film est nécessairement inachevé. Conciliant . Après trois heures de ce bain médiatique, comprend-t-on  pourquoi Marker  immortalise ce film avec le visage d’une jolie fille et l’image d’une rencontre avec un ouvrier de la Rhodiaceta dans un appartement HLM de Palente ?

            ​​​​​​​
            Infos +

            Lieu : Cinéma Kursaal
            20 place Granvelle
            25000 Besançon

            LE CCPPO vous proposera une carte d’entrée personnelle à tous les films pour 10 euros (tarif adhérent à l’association dite d’éducation  populaire). Sinon il vous sera demandé  6 euros  pour une séance  (tarif réduit 3 euros).

            CONTACT : CCPPO 10 rue de la Mouillère 25000 BESANCON

            Tel : 0951461215  Mail :  roger.journot.ccppo@free.fr

          • 26685715 1165795620221491 9030543026315331669 o.jpg
Contact
Plan du site
Mentions légales
Conditions générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterDailymotion

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite