English version    |    Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
recherche avancée
Version Impression
SAHARA OCCIDENTAL INDÉPENDANCE OU GÉNOCIDE ?
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1976
    • Coloration
    • Couleur
    • Son
    • Sonore
    • Durée
    • 00:25:00
    • Réalisateur
    • Bruno MUEL
    • Format original
    • Film 16 mm
  • La lutte du Front Polisario pour l'indépendance du Sahara occidental est relatée principalement à partir d'images tournées dans le désert et les campements sahraouis. Un historique de la situation est fait : le Sahara a été occupé à partir de 1884 par l'Espagne qui en se retirant a laissé le Maroc prendre le relais du pouvoir. La Marche Verte a été organisée par le Roi Hassan II pour annexer le Sahara ; elle est dénoncée comme contraire au droit de peuples à disposer d'eux-mêmes. Dans un campement nomade, des interviews de Sahraouis illustrent la ferveur indépendantiste fédérée par le Front Polisario. Créée en 1973, il marque une nouvelle étape dans le combat. Les soldats sahraouis racontent l'occupation et la guérilla contre les Marocains. Les conséquences sur les civils sont soulignées : du fait des avancées marocaines, les Sahraouis ont été obligés de fuir leurs villages. Là encore plusieurs témoignages sont recueillis pour montrer la difficulté à survivre dans ces conditions. Les combats entre Front Polisario et Maroc sont racontés par les Sahraouis ; l'état de guerre s'intensifie. Le film se termine sur un rappel des évènements en cours : l'armée marocaine vient de prendre la troisième ville sahraouie ; dès lors l'issue est incertaine. Y aura-t-il un génocide au Sahara occidental ? Les forces seront-elles réévaluées grâce à une intervention de l'ONU ou de l'Algérie en faveur du Front Polisario ?

    Le Front Polisario est créé en 1973 ; son objectif est alors de mettre fin à l'occupation espagnole au Sahara occidental. En 1974, alors qu'un processus de décolonisation est amorcé, l'Espagne promet l'autodétermination aux Sahraouis. Cependant le 6 novembre 1975, Hassan II organise la Marche Verte avec 300 000 Marocains afin de prendre le contrôle du territoire que les Espagnols s'apprêtent à laisser libre. Malgré la condamnation de l'ancêtre de la Haute-Cour de Justice de La Haye, le Maroc annexe le Sahara le 14 novembre 1975. L'Espagne, quant à elle, se retire en 1976 et abandonne son engagement pour l'autodétermination du territoire. Le 27 février 1976, le Front Polisario fonde la République Arabe Démocratique Sahraouie et entame une guerre contre la Maroc et la Mauritanie. C'est le début de longues années de combat...

    Partis tourner sur place Théo Robichet, Bruno Muel et Miguel Ibarrondo ramènent des images assez rares des acteurs de la lutte indépendantiste sahraouie. Ils filment le désert, les campements, les casernes militaires. Ils interviewent soldats et civils ; à chaque fois, les discours concordent : l'injustice de l'occupation marocaine est dénoncée et l'adhésion à la cause nationale est totale. Le Front Polisario est présenté comme une force fédératrice autour de laquelle la lutte s'organise. Le propos du film est très clairement favorable aux indépendantistes du Polisario dont l'action est légitimée. Il vise à sensibiliser sur la situation sahraouie pour provoquer le soutien alors que le Front Polisario vient de déclarer ouvertement la guerre au Maroc et à la Mauritanie. Le moment est donc celui d'une accentuation des combats. C'est un tournage « à chaud », alors que les événements sont en cours ce qui explique un style est très proche de celui du reportage.

    Production : Unicité
    Réalisation : Bruno Muel, Théo Robichet, Miguel Ibarrondo
    Montage : Nedjma Scialom, Hamid Djellouli
    Événements : Marche Verte
    Lieux : Sahara Occidental

    MOTS CLE :
    Sahara occidental, Maroc, Espagne
    Désert, campement, village, caserne
    Colonisation, annexion, décolonisation
    Front Polisario, Marche Verte
    Indépendance, indépendantiste
    Guerre, guérilla, soldat, civil, femme, enfant, nomade
    Combat

    « Génocide ou indépendance. Il ne saurait y avoir d'autre alternative, car il ne peut être question pour le peuple Sahraoui mobilisé autour du front Polisario de renier ses aspirations historiques à l'indépendance politique, et de livrer le Sahara Occidental à la rapacité du capitalisme mondial et à ses valets. Génocide ou indépendance à la guerre impérialiste et néo-colonialiste, les Sahraouis opposent et continueront d'opposer une guerre du peuple, une guerre de longue durée, une guérilla qui prendra peu à peu les proportions d'une guerre de mouvement inspirée des enseignements mles plus précieux de la guerre du Vietnam » (El Moudjahid, 20 décembre 1975)

    Lieux de consultation : Ciné-Archives, Forum des images.
  • Anti-colonialisme et guerres d'indépendances - Caserne - Colonisation - Désert - Espagne - Guerre - Maroc - Sahara occidental - Soldat
Contact
Plan du site
Mentions légales
Soutenir Ciné-Archives

Lettre d'information
S'inscrire
Se désinscrire
Suivez-nous :
RSS
Facebook
Dailymotion
Twitter
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite