Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique

Catalogue d'exploitation

Version Impression
EXCURSION DES PUPILLES DE LA PROTECTION DE L'ENFANCE OUVRIÈRE DE CLICHY
    • Genre
    • Documentaire
    • Année
    • 1932
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Son
    • Muet
    • Durée
    • 00:12:00
    • Réalisateur
    • André BAYARD
    • Format original
    • Film 35 mm
  • Ce film retrace une sortie à la campagne organisée par la Protection de l'enfance ouvrière de Clichy.

    En 1925, Clichy devient communiste: Charles Auffray (1887-1957) est élu maire; il conservera ce mandat jusqu'en 1942 mais quitte le PCF en 1929 pour rejoindre le Parti ouvrier et paysan. Ce parti a été fondé par des exclus et des démissionnaires du PCF ; il fusionne en 1930 avec le Parti socialiste communiste pour créer le Parti d’unité prolétarienne.
    Le film montre que la ville de Clichy est très soucieuse des loisirs des enfants: la Protection de l'enfance ouvrière propose diverses distractions et excursions à ses « pupilles ». Comme l'indique le très long carton introductif, la perspective est à la fois récréative et éducative: il s'agit de permettre aux enfants de s'amuser, mais aussi de transmettre des valeurs, comme le pacifisme ou la solidarité, aux futurs travailleurs.

    Le dimanche 19 juin 1932, les pupilles de la Protection de l'enfance ouvrière se retrouvent pour partir en excursion dans la vallée de Chevreuse. Les enfants, 300 garçons et filles de tout âge, en uniformes, sont regroupés dans la cour du bâtiment qui abrite le Patronage municipal. Ils jouent puis se mettent en rangs pour sortir de la cour accompagnés par des adultes. Le cortège avance ensuite dans une rue de Clichy.
    Des autocars sont garés sur la place de Mairie. Les enfants y montent pendant qu'un musicien joue du banjo.
    Les autocars roulent, sur le pont Alexandre III à Paris, puis sur des routes de campagne. Une halte est faite à Bruyères-le-Chatel. Les enfants courent dans les prés. Ils mangent des sandwichs et font la ronde.
    Le groupe repart en autocars en direction de Rambouillet.

    Le film est incomplet.

    Ce court-métrage se présente comme une chronique qui relate une excursion dominicale effectuée sous l'égide de la Protection ouvrière. Muet, le film est jalonné de nombreux cartons qui donne à la fois des éléments factuels et permettent d'insister sur la dimension éducative, et politique, de la Protection ouvrière.

    Réalisation: André Bayard
    Lieu: Clichy, Paris, Bruyères-le-Chatel

    Cartons:
    - 19 juin 1932, excursion des pupilles de la Protection de l'enfance ouvrière de Clichy « Patronage municipal ». Réalisation cinématographique: André Bayard
    - A nos pupilles, à leurs parents, à tous les travailleurs, les grandes excursions organisées au cours de ces dernières années pour nos pupilles se sont déroulées dans des conditions parfaites. Le film qui va dans un instant se dérouler devant vos yeux va, nous voulons nous en convaincre, apporter l'éclatante preuve que les militants responsables de l'activité du patronage municipal ont tenu et sont parvenus, ils le croient, à rester dans la bonne tradition. Quels objectifs poursuivons-nous? Quels buts rêvons-nous d'atteindre? Nous voulons d'abord que les enfants que les travailleurs confient chaque jeudi, chaque dimanche, à notre vigilante attention s'amusent sainement et dignement comme doivent le faire les enfants du prolétariat. Telle est notre première préoccupation. Il en est une seconde, non moins essentielle. Nous voulons que devenus grands, nos pupilles se souviennent des enseignements que nous nous évertuons à semer. […] bourgeoisie riche, maîtresse du savoir. Nous voulons qu'à leur tour et comme nous, ils se mettent au service des multitudes qui peinent. Nous leur apprenons à détester la guerre en même temps que les criminels qui en tirent bénéfice. Nous apprenons à nos pupilles à aimer la paix. Ils savent que l'union fraternelle entre les hommes, au dessus des frontières abattues, la garantira contre des attentats dont elle est perpétuellement menacée. Demain nos pupilles, militants, loyaux et respectés, poursuivant la route rectiligne que nous nous efforçons de leur désigner, travailleront à libération des foules laborieuses surchargées de détresses et de chaînes. Ils connaitront des victoires que nous aurons appelées de toutes nos forces. Ainsi nos efforts et notre œuvre n'auront pas été vains. Et si nous avons la joie de recueillir l'approbation de la classe ouvrière, à laquelle nous restons fermement attachés, nous aurons obtenu la seule réponse qui soit précieuse
    - En ce beau dimanche, 19 juin 1932, il y avait grande animation dans les rues de Clichy
    - Les organisateurs prennent les dernières dispositions
    - Ce n'est pas une petite affaire de conduire 300 enfants dans un circuit de plus de 150 km et de leur procurer le plus de joie possible
    - 8h du matin. Place de la mairie. 12 autocars sont envahis par une jeunesse exubérante et joyeuse
    - Le jazz Epiretti, qui a prêté gracieusement son concours, fait entendre les plus gais refrains à la mode
    - 10h. Bruyères-le-Chatel. C'est la première halte, nos pupilles prennent contact avec les champs
    - Déjà le grand air aiguise l'appétit
    - Le camarade Bruwier fait preuve d'une fringale extraordinaire
    - En route pour Rambouillet
    - Et c'est l'envolée vers la vallée de Chevreuse

    Mots clés
    Clichy, Hauts-de-Seine, Paris, Bruyères-le-Chatel
    Municipalité ouvrière
    Enfant, enfance, pupille, patronage municipal
    Jazz, musique, pique-nique
    Autocar, excursion


    Lieux de consultation : Ciné-Archives, Archives françaises du film, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
  • tc intc outduréedescriptionmots clés
    10:00:02:0010:02:21:0000:02:19:00Texte déroulant présentant les objectifs des excursions organisées sous le patronage municipal tous les jeudis et les dimanches à Clichy : pour que les enfants du prolétariat s’amusent sainement, apprennent à détester la guerre, et plus tard, travaillent à la libération des foules laborieuses. 
    10:02:21:0110:09:08:0000:06:46:2419 juin 1932 : rassemblement d’enfants dans la cour des bâtiments du patronage municipal de Clichy. En uniformes blancs, enfants rangés par groupe, Plans rapprochés sur organisateurs en discussion. Intertitre : 300 enfants conduits dans un circuit de 150 kilomètres. Départ des enfants dans les rues de Clichy, Panorama Plan rapproché sur les autocars Place de la mairie. Plan rapproché sur chanteur de jazz avec son banjo : groupe Epiretti. Divers plans des enfants dans les 12 autocars, et des parents autour. Départ des bus : passage dans Paris devant le Grand Palais puis sur des routes de campagne.  
    10:09:08:0110:11:49:0000:02:40:24Halte à Bruyères-le-Chatel, Plans rapprochés des enfants dans un champ en bord de route, mangeant des sandwichs, faisant une ronde et jouant. Départ pour Rambouillet et la Vallée de Chevreuse. Travelling sur autocars. 
  • Banlieues rouges, « communisme municipal » - Loisirs et vacances - Organisations de jeunesse
Contact
Plan du site
Mentions légales
Condiitons générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterDailymotion

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite