Mon compte    |    Inscription

ciné-archives fonds audiovisuel du pcf mouvement ouvrier et démocratique
Agenda
Version Impression
      • Diffusion Culturelle

      • Projection de "Soleil O" de Med Hondo

          • Dans le cadre du festival Renc'Art au cinéma le Méliès (Montreuil, 93) le dimanche 24 septembre 2017
          • Dans le cadre du festival Renc'Art organisé au cinéma Le Méliès, Tangui Perron, chargé du Patrimoine de Périphérie, animera une séance autour du film
             

            Soleil Ô de Med Hondo (1973 / 1h40 / fiction noir et blanc)

            avec Yane Barry, Armand Abplanalp, Bernard Fresson, Théo Légitimus, Pierre Santini, les Black Echoes...


            Réquisitoire contre le colonialisme français en Afrique, l'exploitation et la situation des travailleurs noirs en France et la corruption des élites. Soleil Ô, entamé dès 1965 dans des conditions précaires, est sorti dans la France de l'après 1968. Med Hondo présentait alors son film comme "dix ans de gaullisme vus par les yeux d'un Africain à Paris". Ce premier long métrage mêle audaces formelles et narratives et charges politiques en croisant théâtre, dessins (de Jean-François Laguionie) et dialogues filmés. En même temps que les moblilisations dans les foyers africains (1969-1975) et le "drame d'Aubervilliers" (1969-1970), Soleil Ô révèle l'importance, pour la France, de la problématique du logement au sein de la question noire.

            "Il arrive souvent que ceux qui comprennent le plus le film soient illettrés. Quand il est sorti en Algérie, un pays où le public pouvait complètement s'identifier au film, les prolétaires l'ont expliqué aux intellectuels." (Med Hondo)


            Dimanche 24 septembre à 11h au cinéma le Méliès à Montreuil
            Tarif unique : 3,50 euros

            En présence de Med Hondo, réalisateur et acteur franco-mauritanien-montreuillois (né en 1935)


            Film précédé du court-métrage de Sara Chai Elle t'aimera pas même à cent ans (2017 / 7' / Université Paris 1, archives ECPAD)

            "Je suis né le 11 janvier 1944 à Sebdou, grosse bourgade de l'Ouest algérien, au sud de Tlemcen. Dès 1956, le quartier est entièrement contrôlé par le FLN. Les rumeurs de la guerre restent lointaines à mes oreilles. Un jour de juin 1960 je suis embauché dans la harka du 2ème régiment d'étrangers parachutistes."


            Séance dédiée à Jean-Patrick Lebel (cinéaste et co-fondateur de Périphérie), animée par Tangui Perron, en solidarité avec Mahamadou Kanté, militant de la CGT dont l'employeur (l'usine Paprec) refuse la réintégration malgré deux avis de l'inspection du travail

            Avec le soutien des UL CGT de La Courneuve et l'UD CGT Seine-Saint-Denis

          • bandeau soleil o 0.png
Contact
Plan du site
Mentions légales
Condiitons générales
de vente

Soutenir Ciné-Archives
 

Suivez-nous :
FacebookTwitterDailymotion

Recevoir la lettre d'information

OK
Se désinscrire
Partenaires :
Archives francaise du filmSeine Saint DenisBnFForum des images
Avec le soutien de :
CNCFondation Gabriel PériMinistère Cultureile de FranceMairie de paris
Powered by diasite